Les anciens employés de l’usine SORWAL Huye soucieux de voir réglés leurs arriérés

Redigé par NDJ
Le 4 janvier 2018 à 06:07

Les anciens employés de l’usine SORWAL (Société Rwandaise des Allumettes) qui opérait dans la Ville de Huye jusque dans les années 2009 se plaignent de sa longue fermeture. Dix ans déjà, sans qu’elle ait régularisé la situation de ces travailleurs et de ses fournisseurs !

"Les factures des fournisseurs en tronches de bois desquelles l’usine fabriquait des allumettes n’ont pas été réglées tout autant que les fonds d’épargne qui étaient grevés de leurs paies n’ont pas été versés à la RSSB (Rwanda Social Security Board). L’usine me doit 2 millions de francs entre 2003 et 2017 », a confié à TV1 un employé de cette usine.

Ces employés demandent à l’Etat d’intervenir dans ce contentieux au lieu de s’adresser aux inspecteurs du travail ou carrément à la justice.

Mutwarasibo Cyprien, Vice Maire Affaires Economiques de District Huye, a confié à TV1 que la SORWAL était entrée en partenariat avec l’Etat rwandais dans une sorte de Partenatiat Secteur Public-Secteur Privé. De deux, il a dit que la fermeture de l’usine a été due au fait qu’elle n’a pas pu payer les arriérés de quatre milliards de francs d’impôts à la RRA (Rwanda Revenue Authority), qu’en ce moment, on cherche à régler cette question avec, selon le Ministère du Commerce et Industries, la recherche d’un autre éventuel investisseur pour prendre la relève.

Au fond, cela veut dire que le nouvel acquéreur de Sorwal réglera la question des dettes de ses prédécesseurs.

L’entreprise Sorwal est opérationnelle depuis le 25 octobre 1981 en tant entreprise strictement parastatale avant d’être cédée à un investisseur privé DEBOPRO qui a été mis sous les scellés de RRA le 3 février 2009. Elle devait à RRA plus de quatre milliards de francs d’impôt.

Une délégation de la Commission Economique Parlementaire a effectué une visite en février 2014 et a recommandé la reprise des activités de production de Sorwal dans les meilleurs délais.

Cette conclusion a été suivie d’effets car la RRA a commis une équipe chargée d’analyser cette dette pour que l’usine rouvre ses portes.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité