RD Congo : la Banque mondiale approuve le don de 73,1 millions $ prévu pour Inga 3

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 21 mars 2014 à 04:39
Visites :
56 2

Makhtar Diop, vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique

La Banque mondiale (BM) a annoncé, le 20 mars, avoir approuvé un don de 73,1 millions de dollars pour soutenir la construction du grand barrage hydroélectrique d’Inga 3 en République démocratique du Congo. Les 73,1 millions de dollars débloqués permettront d’apporter une assistance technique pour le développement du projet situé sur le fleuve Congo, selon un communiqué publié par l’institution.

Mi-février, le conseil d’administration de l’institution avait repoussé les discussions sur ce projet qui suscite des craintes de la société civile congolaise. Douze ONG congolaises se sont inquiétées de l’impact du projet sur les populations riveraines du fleuve Congo et ont dû écrire, en janvier dernier, aux administrateurs de la Banque mondiale. Cependant la plupart des grandes organisations environnementales ont reconnu que le projet Inga présentait un coût écologique et social acceptable en regard de son apport en termes de développement, pour le Congo et pour l’Afrique en général.

« Le projet prévoit le détournement d’environ le sixième du débit du fleuve Congo dans la vallée de la rivière Bundi, sur laquelle sera construit un barrage qui créera un réservoir de 15,5 km2 », a d’ailleurs précisé la Banque mondiale dans son communiqué, indiquant que « la superficie de terres inondées par mégawatt (MW) produit sera en effet l’une des plus faibles au monde ».

« En participant au développement du projet Inga 3 BC dès ses débuts, nous pouvons contribuer à faire en sorte qu’il soit correctement exécuté et qu’il change ainsi la donne en fournissant de l’électricité à des millions de personnes tout en soutenant l’activité commerciale et industrielle », a déclaré, de son côté, Makhtar Diop, vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique, cité dans le communiqué.

Le directeur des opérations de la Banque mondiale pour la RD Congo, Eustache Ouayoro, a annoncé le 15 mars que la pose de la première pierre du barrage d’Inga 3 devrait avoir lieu avant la fin 2016 et que les travaux devraient durer environ 5 ans.

Inga 3 vise une puissance de 4800 MW, dont la moitié sera achetée par l’Afrique du Sud et un bon quart est destiné à l’industrie minière du Katanga. Le reste est destiné à la consommation domestique en RD Congo.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité