OLUCOME : Pierre NKURUNZIZA substitue affaires publiques par celles privées

Publié par
Le 31 janvier 2014 à 05:08
Visites :
56 2

L’Observatoire de Lutte Contre la Corruption et les Malversations Economiques, OLUCOME en sigle, pointe du doigt le Président de la République du Burundi qui’ il substitue les activités publiques par celles privées. L’OLUCOME dénonce qu’il y a des dons qui sont accordées aux organisations dont Pierre Nkurunziza dirige alors que la loi ne lui y autorise d’assurer aucune autre fonction publique ou privée.

Le président de l’OLUCOME, Gabriel Rufyiri s’indigne profondément de la substitution des activités publiques par celles privés dont le Président de la République du Burundi pratique actuellement. Le président de l’OLUCOME dit qu’ils notent une certaine confusion entre les affaires familiales et les affaires de l’Etats de la part de Pierre Nkurunziza.

L’OLUCOME précise en éclairant l’opinion que les stades de football de Buye et de Rumonge qui remplissent plus au moins les normes internationaux ne sont pas de l’Etat mais plutôt appartiennent au Président de la République qui est le président fondateur de l’association sportive Le Messager FC.

JPEG - 52.4 ko
Gabriel Rufyiri, président de l’OLUCOME

Par ces pratiques, fait savoir l’OLUCOME, Pierre Nkurunziza, président du Burundi transgresse les articles 100 et 101 de la constitution du Burundi. L’article 100 stipule que «  Les fonctions du Président de la République sont incompatibles avec l’exercice de toute autre fonction publique élective, de tout emploi public et de toute activité professionnelle. », tandis que l’article 101 est libéré comme suit :
« Dans le cas où le candidat élu Président de la République occupait une fonction publique, il est placé d’office en position de détachement dès la proclamation des résultats. Dans le cas où il occupait une fonction privée, rémunérée ou non, pour son propre compte ou pour le compte d’un tiers, il cesse toute activité dès la proclamation des résultats.  ».

Au cours d’une conférence de presse animée ce 31 Janvier 2014, Gabriel Rufyiri a également annoncé qu’une somme de 800 milles dollars d’aide a été accordée à la Fondation UBUNTU, celle-ci étant dirigée par la première Dame. Cette aide a été octroyée par une société dénommé SAMANCOR qui, en retour et en guise de recompense, a reçu le droit d’exploiter le Nickel de Musongati. Ce genre de cadeau est qualifié d’ « empoisonné » par l’OLUCOME.

Ce n’est pas seulement que le président de la République qui a été invoqué par le président de l’OLUCOME au cours de ce rendez-vous avec la presse, mais aussi d’autres autorités du pays sont reprochés d’être des « commerçants » alors que les fonctions qu’ils assurent ne le leur permettent pas de par la Constitution. L’OLUCOME fait savoir qu’elle a adressé beaucoup de correspondances au président de la République mais rien n’a changé. L’OLUCOME dit qu’à l’heure qu’il est, elle va recourir à la justice dans la cour Constitutionnelle.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité