Sexe : les caresses qui font durer le plaisir

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 2 janvier 2013 à 02:18
Visites :
56 2

Doux baisers, massages tendres, gestes coquins... Pas de sexualité épanouie sans jeux de mains et de bouches. Découvrez les secrets des caresses érotiques.

1. Des caresses légères pour se détendre

Les caresses, qui portent le doux nom de "préliminaires", augmentent l’intimité au sein du couple.

Très souvent, les femmes se plaignent du trop grand empressement de leur partenaire, qui "expédie" cette étape comme une simple formalité à laquelle il n’y a pas lieu de consacrer beaucoup de temps.

Cela peut nuire fortement à l’épanouissement de leur sexualité : elles ont l’impression de n’exister que pour satisfaire les besoins de leur compagnon, ne se sentent pas désirées, donc non désirables et c’est la porte ouverte aux problèmes sexuels.

Une conséquence d’autant plus regrettable que les caresses peuvent à elles seules procurer un très grand plaisir physique à la femme comme à l’homme.

Des travaux scientifiques ont montré qu’une femme ayant éprouvé une jouissance clitoridienne au cours de ces préliminaires éprouve un orgasme par pénétration en deux fois moins de temps (huit minutes en moyenne).

On fait comment en pratique ?

Il faut démarrer en douceur ! Au menu, des caresses légères ou des massages destinés à se détendre. Ils sont effectués sur tout le corps, pas seulement sur les zones dites érogènes : attouchements ou baisers légers sur les cheveux, le torse et le dos, les jambes, les bras, les épaules, le visage.

Dans un second temps,

les gestes se dirigeront davantage vers les zones érogènes : baisers avec la langue et caresses (manuelles ou buccales) sur les seins, les fesses, le ventre et l’intérieur des cuisses.

Puis l’excitation montera d’un cran avec des pressions "franches et directes" sur les parties génitales des deux partenaires : baisers profonds, caresses du pénis et masturbation, fellation, cunnilingus...


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité