Ministre François Kanimba soucieux de ratifier les Accords EAC-Union Européenne
Publié le 29-08-2016 - à 09:48' par IGIHE

Le Ministre rwandais du Commerce et Industries, François Kanimba, encouragé les pays de la Communauté de l’Afrique de l’Est à ratifier les accords de partenariat économique (EPA) avec l’Union Européenne.

Le Ministre a fait ces déclarations peu après que la Tanzanie ait décidé de ne pas ratifier ces accords ; une décision motivée par, a-t-elle dit, le retrait de la Grande Bretagne de l’Union Européenne.

La signature des Accords de partenariat commerce et développement entre la EAC et EU porte sur l’exemption d’impôts des marchandises fabriquées dans les deux blocs régionaux. Cependant la Tanzanie a jugé que son pays ou l’Afrique ne tirera aucun profit de ces Accords par le fait qu’elle a peu d’industries, elles aussi naissantes, et donc un faible volume d’exportation. Mis devant un fait accompli, Dr Azziz Mlima, ministre tanzanien des Affaires Etrangères a récemment déclaré qu’elle allait ratifier ces accords qui n’occasionneront que de pertes au lieu de profits pour les Pays de l’EAC, jugeant que ces Accords vont détruire les industries des pays du Bloc EAC.

Le Rwanda, par le biais du Ministre Kanimba, trouve que ces Accords sont avantageux pour l’EAC contrairement à ce que pensent la Tanzanie et l’Uganda.

L’Ambassadeur de la Grande Bretagne au Rwanda, William Gelling a déclaré récemment que la signature de ces Accords de Partenariat commercial et développement entre l’Union Européenne et EAC est capitale pour les pays de la EAC soucieux de leurs objectifs de compter parmi les économies moyennes stables dans leur avenir.

Les craintes de la Tanzanie de voir le dumping des produits européens sur l’espace EAC tuant ainsi, à cause des prix hors taxe les industries locales produisant les mêmes produits sont donc fondées. Il faudra à tout prix mettre sur pied un éventail de stratégies de soutien aux naissants industriels locaux en pensant aux préalables subventionnements.

En effet, qu’a l’EAC à proposer aux Européens si ce n’est le café, les fleurs, le tabac, le thé, le poisson et les légumes ? Encore que la plupart de ces produits tropicaux sont embarqués dans leur état naturel sans autre valeur ajoutée dont susceptibles à des chutes de leurs prix.


Kwamamaza
Commentaires

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Ne vous eloignez pas du sujet de discussion; Les insultes,difamations,publicité et ségregations de tous genres ne sont pas tolerées
Si vous souhaitez suivre le cours des discussions en cours fournissez une addresse email valide.
Votre commentaire apparaitra apre`s moderation par l'équipe d' IGIHE.com
En cas de non respect d'une ou plusieurs des regles d'utilisation si dessus, le commentaire sera supprimer. Merci!