Le Rwanda lance un nouveau système de suivi électronique du fret sous-régional

Publié par Olga Ishimwe
Le 28 mars 2017 à 01:40
Visites :
56 2

Après le déploiement de sa nouvelle stratégie pour booster son commerce vers l’Afrique de l’Est, le Rwanda vient de lancer un nouveau système de suivi électronique du fret sous-régional. Objectif : réduire les coûts du transport des marchandises et limiter l’évasion fiscale.

Bouchées doubles pour sécuriser la politique visant à doper la force de frappe commerciale du Rwanda. Le gouvernement local vient de lancer un nouveau système de suivi électronique du fret au niveau de la sous-région est-africaine.

Baptisé “Rects”, ce système vise à réduire les coûts de transport des marchandises entre le Rwanda, l’Ouganda et le Kenya. Ces trois pays, d’abord en raison de la densité des échanges, puis pour répondre de l’accord d’e-surveillance des flux continu de marchandises adopté par ces pays en juillet 2014.

Améliorer les recettes fiscales

L’autre objectif ultime de Kigali et ses voisins est de barrer la route aux fraudeurs adeptes de l’évasion fiscale, améliorer les recettes fiscales des trois pays et lutter contre le dumping.

« Ce dispositif est un point de repère visant à améliorer le commerce régional en améliorant la sécurité de la cargaison et en permettant aux opérateurs de surveiller leur cargaison », a appuyé François Kanimba, ministre rwandais du commerce et de l’industrie et les affaires de la Communauté Est-africaine prenant la parole lors d’un événement tenu dans les locaux de la Rwanda Revenue Authority (ARR) autour de ce nouveau dispositif.

Pour le responsable, c’est également un pas de plus en avant dans la politique rwandaise de renforcement du commerce avec la sous-région. Une politique que le président Paul Kagamé et son équipe gouvernementale déroule avec tact.

La semaine dernière déjà, le Rwanda annonçait l’état d’avancement de son plan de construction de nouveaux marchés équipés au niveau de frontières avec ses voisins, dans le but de doper les exportations et barrer la route au commerce informel. Des efforts qui pourrait une montée en puissance capable d’améliorer le positionnement de ce pays d’Afrique de l’Est dans le commerce sous-régional, voire même régional

Avec Africatime


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité