La CBA kenyane à l’assaut du secteur bancaire rwandais

Publié par IGIHE
Le 30 décembre 2016 à 07:46
Visites :
56 2

Après la KCB (Kenya Commercial Bank) et Equity Bank, la Banque Nationale du Rwanda est en phase finale d’octroi de licence d’exploitation à une autre banque kenyane, la Commercial Africa Bank (CBA), pour opérer dans le pays en tant qu’institution de microfinance.

Selon le gouverneur de la banque centrale John Rwangombwa, ils sont en phase finale d’approbation des opérations de la banque dans le pays.

Après l’octroi de licence et l’autorisation de fonctionner, la CBA pourra commencer ses opérations en 2017. Elle vient ainsi enrichir le secteur bancaire rwandais avec une augmentation du capital banquier et un éventail de produits financiers très attendus par le public rwandais.

Pour opérer au Rwanda, une société de microfinance est supposée avoir un capital minimum de 1,5 milliards de francs, alors qu’une banque commerciale à part entière doit avoir des fonds de 5 milliards de francs.

Cela, disent les experts, est un signe de confiance dans le marché local et la preuve que l’économie nationale présente de nombreuses opportunités de profit pour les investisseurs.

CBA a été fondée en 1962 en Tanzanie mais a délocalisé ses opérations à Nairobi, au Kenya, lorsque la Tanzanie a commencé la nationalisation des banques privées en 1967.

Elle est actuellement présente au Kenya, en Ouganda et en Tanzanie.

Au cours des dernières années, on a vu que la CBA a innové grâce à de multiples produits et à une expansion à travers de multiples marchés.

L’entrée de la CBA sur le marché bancaire rwandais suit celle d’une autre banque régionale africaine, Bank of Africa, maintenant actionnaire majoritaire dans Agaseke Bank.

Le secteur bancaire anticipe également l’arrivée d’une banque marocaine, la Banque Attijariwafa, qui est en train d’acquérir une participation de 76,19% dans Cogebanque à 41 millions de dollars.

Attijariwafa Bank a été créée en 1904 a des bureaux à Londres, Paris, Bruxelles, Madrid, Barcelone, Milan, Shanghai, les Pays-Bas, la Tunisie, le Sénégal, le Ghana, la Mauritanie et le Mali.

Secteur bancaire local.

Selon les chiffres de la banque centrale rwandaise, les actifs du secteur financier ont continué de croître en 2016. Dans le secteur bancaire, les actifs ont enregistré un taux de croissance annuel de 9,8 pour cent en septembre.

Le bénéfice net du secteur bancaire a baissé de 2.8% en 2016 par rapport à l’an 2015. Il est passé de 33 milliards de Rwf en 2015 à 32 en 2016.

À l’avenir, on s’attend à ce que la banque centrale serve beaucoup pour financer l’économie.

Pour faciliter cela, la banque centrale a annoncé mercredi avoir révisé à la baisse le taux directeur de 6,5 pour cent à 6,25 pour cent pour accroître les prêts au secteur privé et soutenir la croissance économique.

Les acteurs de l’industrie disent qu’en révisant le taux de référence, la banque centrale montre un ferme engagement à injecter davantage de liquidités dans l’économie pour stimuler l’investissement et la croissance économique.

Source : Newtimes


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité