Urgent

Le Rwanda introduit une banque en bourse pour financer la construction d’un aéroport

Publié par Olga Ishimwe
Le 13 février 2017 à 02:06
Visites :
56 2

L’Etat s’apprête à céder ses participations dans le capital d’I&M Bank. Le produit de la vente sera directement réinvesti dans la construction d’un nouvel aéroport. Une transaction qui réinforcera l’autorité sous-régional de Kigali sur le marché de l’aérien.

Le Rwanda ne cesse d’avancer ses pions pour remporter le pari de devenir un incontournable sur le plan économique à travers le continent. En témoigne encore la dernière décision du gouvernement : vendre ses participations dans le capital d’I&M Bank Rwanda, parmi les plus importantes institutions bancaires du pays pour financer son projet de nouvel aéroport. L’annonce vient d’être faite par Claver Gatete, ministre des Finances et de la Planification économique.

En effet, Kigali va céder ses 99 030 300 actions, soit 19,61% du capital de la banque via une introduction en bourse (IPO) qui aura lieu le 14 février prochain. Cette opération qui marquera la cotation en bourse de cette filiale rwandaise du groupe bancaire kenyan I&M Bank, qui fait partie des plus importantes du pays, désignée en 2014 par le magazine Global Finance, meilleure banque des marchés émergents.

Elle sera la quatrième société locale inscrite à la jeune Rwanda Stock Exchange, après la banque sera la quatrième société locale à la Bourse, à la suite de la Banque de Kigali, Bralirwa et Crystal Telecom.

« Le gouvernement attend 11,5 milliards RWF de la vente de sa participation dans I&M Bank Rwanda. L’argent sera investi dans les capitaux propres initiaux de l’aéroport de Bugesera », a déclaré Claver Gatete.

L’objectif de Kigali  : améliorer la compétitivité du Rwanda en tant que plaque tournante du marché sous-régional de l’aérien. Le projet de construction de l’aéroport de Bugesera, une ville située à 25 Km de Kigali, rentre en effet dans la cadre des Visions 2020 et 2050 du gouvernement visant doper la performance de ce pays d’Afrique de l’Est dans tous les secteurs de l’économie et dans lequel l’aérien occupe une place prépondérante.

La dynamique de développement dans laquelle évolue la compagnie aérienne nationale, RwandAir, -avec notamment ses nouvelles dessertes en Afrique de l’Ouest ou en Amérique- en témoigne de la détermination des autorités.

Et le projet de construction du nouvel aéroport de Bugesera avance bien. Le gouvernement a signé, en septembre dernier, un contrat avec la société portugaise Mota-Engil Africa qui en sera le maitre d’œuvre.

Pour un coût total de 800 millions de dollars, il sera financé en partie par la firme portugaise à hauteur de 418 millions de dollars. Les travaux de la première phase comprenant un terminal d’emballement et passager 4,2 km, devrait démarrer en juin 2017 pour être opérationnelle d’ici la fin de 2018.

Avec latribune.fr


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité