Kagame et Museveni débattent des intégrations régionales et des investissements
Publié le 5-09-2016 - à 19:53' par Jovin Ndayishimiye

Les Présidents Paul Kagame et Yoweri Museveni ont été les hotes de marque de la Conférence internationale sur l’Investissement en Afrique qui est en cours ce lundi et mardi 5 et 6 septembre 2016 à Kigali au Rwanda. Les deux présidents optent pour une grande productivité économique partant par un commerce inter Etats soutenu.

Pour eux, une grande productivité viendra de l’intégration économique régionale librement consentie ; une intégration qui va attirer beaucoup de capitaux d’investissement dans ces pays avec un impact assuré pour un développement durable.

Le débat sur l’intégration économique des Etats africains et investissements auquel ont participé les deux présidents était modéré par Eleni Giokos, journaliste du Département Afrique à CNN. Ce débat a vu aussi la participation du Directeur de la Banque de ZEP (Zone Economique Préférentielle- PTA), M. Admassu Tadesse et de Paul Hinks, de la Société d’investissement Symbion.

Le débat était centré sur les défis et opportunités des investissements en Afrique.

Dans son intervention, le Président Paul Kagame a trouvé que l’un des défis majeurs à l’intégration régionale des Etats africains est une certaine perception négative de certains Africains qui traînent les pieds dans la mise en application des projets communs compris par toutes les parties. Ils ne leur donnent pas toute l’importance comme l’une des voies de développement de l’Afrique.

"Nous avons un problème du bon choix de la façon d’utiliser notre temps. On doit opérer le choix d’utilisation de notre temps en le consacrant au commerce, en utillisant notre argent pour le développement ou en réfléchissant profondément sur les stratégies d’éradication de la pauvreté", a insisté Paul Kagame donnant tout son satisfécit sur l’évolution appréciable de l’EAC (East African Community).

Il a développé plus loin l’idée que les intégrations régionales formées en Afrique (EAC, SADC, CEDEAO, CEEAC, COMESA, IGAD) dans les décades écoulées n’ont pas été prises avec toute leur importance.

"Mais en ces derniers temps, il y a un espoir qui montre que les intégrations économiques régionales africaines feront que les pays africains résoudront leurs problèmes d’exiguité de leurs espaces commerciaux.

"On devrait réfllechir sérieusement sur les dysfonctionnements du commerce africain qui est pllus tourné vers l’Europe plus que entre pays africains. Tout ceci continue de nous causer des problèmes. Si nous développons le commerce entre nos pays, nous résoudrons beaucoup de problèmes", a dit Kagame soucieux de développer la commerce sud-sud qui pourra attirer beaucoup d’investissements étrangers, de construire des infrastructures industrielles durables et bien d’autres.

Guerres font fuir les investissements

Paul Hinks dirigeant Symbion Investment trouve que l’Afrique devrait tout faire pour éradiquer les guerres, les confllits ouverts sociaux et l’insécurité caractérisée, qu’ainsi les investissements étrangers consistants vont se déverser sur l’Afrique.

L’intervention de l’investisseur américain Paul Hinks semble ne pas avoir satisfait le Président Museveni qui a avancé que les poches d’insécurité ne couvrent pas toutes les régions africaines oubliant le fait que le rayonnement du capitalisme international suit des analyses et recherches profondes faites des maisons d’études occidentales qui analysent les indicateurs de la longévité de la sécurité dans les pays africains et autres.

Kaguta Museveni a cité des secteurs d’investissement porteurs tels que l’énergie électrique, valeur ajoutée sur les produits agricoles, sur les pierres précieuses, éducation et formation technologique universitaire et autres.


Kwamamaza
Commentaires

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Ne vous eloignez pas du sujet de discussion; Les insultes,difamations,publicité et ségregations de tous genres ne sont pas tolerées
Si vous souhaitez suivre le cours des discussions en cours fournissez une addresse email valide.
Votre commentaire apparaitra apre`s moderation par l'équipe d' IGIHE.com
En cas de non respect d'une ou plusieurs des regles d'utilisation si dessus, le commentaire sera supprimer. Merci!