Dr Eliane Ubalijoro expose ses thèses sur le secteur agricole d’Afrique

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 7 février 2017 à 02:10
Visites :
56 2

Dr Eliane Ubalijoro, une rwando canadienne, enseignante à l’Université Mc Gill de Montréal/Canada était l’invitée de l’émission Couch Talk Show de Cindy Charles travaillant pour une télévision locale montréalaise. Sa thèse ? Développement durable africain et Beaucoup d’opportunités dans l’investissement agricole en Afrique.

La Docteure est aussi, depuis ce 9 décembre 2017, membre du Conseil Consultatif du Président rwandais Paul Kagame en matière de développement économique durable du Rwanda. Elle enseigne le Cours de PPP(Partenariat Secteurs Public et Privé) à l’Université McGill. Ses travaux ont souvent porté sur l’initiative privée et créativité dans le monde pour un développement durable.

Au micro de Cindy, Elle s’est longtemps éternisée sur les opportunités offertes par l’Agriculture comme un pôle d’investissement très lucratif autant que les autres.
Selon Ubalijoro, l’Afrique a plus d’espaces de culture que d’autres continents, "pourtant ces espaces ne sont pas souvent exploités pour les besoins de productivité agricole au point que la production agricole africaine est de loin inférieure à celle de l’Occident", a-t-elle dit.

La BAD s’est à plusieurs reprises plainte de vor qu’elle débloque des emprunts pour d’autres secteurs que l’agriculture qui a à elle seule plus de 65% de terres arables du monde entier et qui, tristement, importe des items alimentaires pour 35 milliards de dollars par an. Les prévisions de la BAD montrent que si les choses restent égales par ailleurs, si aucun événement de transformation du secteur agricole africain n’arrive, les besoins alimentaires africains requéront 110 milliards de francs d’importations pour 2025.

L’universitaire trouve qu’il est temps pour l’Afrique de faire appel à la science, aux nouvelles technologies et à la créativité africaine pour développer ce secteur porteur.

"Beaucoup d’opportunités de pratiquer l’agriculture commerciale en Afrique pour son développement durable. Il faut exploiter le soleil qui y est permanent à longueur d’année, la disponibilité de l’eau y permet trois récoltes par an. Tout cela couplé à une bonne gestion de la terre et de l’environnement, cela fera quela quantité de l’eau nécessaire aux cultures ne connaîtra pas de déséquilibre, au contraire elle permettra une hausse de la productivité agricole", a-t-elle dit.

La rareté du crédit agricole

La docteure a déploré le fait que le crédit agricole est faible dans les pays du Tiers Monde encore qu’il est très cher en terme d’intérêts exigés allant dans la fourchette de 14 à 20%. Elle n’a pas fait allusion à l’assurance agricole africaine qui est presque inexistante.

Dr Eliane Ubalijoro s’entretenant avec le journaliste trouve que des signes avant-coureur permettent aux observateurs de la scène africaine que la situation peut s’améliorer dans un proche avenir surtout que beaucoup d’Africains fréquentent actuellement des universités internationales surtout américaines pour, à la fin de leurs cursus, prendre le chemin du retour et développer les opportunités agricoles offertes par l’Afrique.

Dr Ubalijoro, que contribue-t-elle au Rwanda ?

La femme est émerveillée par la volonté politique du Rwanda pour donner plus d’espace et d’épanouissement à la femme rwandaise.

"Ces mments actuels sont pour moi très cruciaux. je me suis engagée à contribuer aux femmes rurales rwandaises pour qu’elles vivent décemment", a-t-elle dit faisant allusion aux recherches menées et publiées sur le secteur rural rwandais sous les thèmes " Des initiatives et créativités à entreprendre pour accroître la production agricole rwandaise" et "Contribution aux maladies épidémiques tropicales négligées". Cette dernière recherche a abouti en 2014 à l’invention d’un nouveau médicament à partir de l’écologie et environnement..

Dr Eliane Ubalijoro fait partie de l’équipe-conseil du Président Paul Kagame aux côtés de Claver Gatete (Ministre, Finance), Andrew Mwenda, journaliste ugandais de The Independant, Roy Reynolds, Directeur de Scotia Bank, Joe Ritchie, Consul du Rwanda à Chicago, Michael Porter et Kaia Miller, fondateur de Aslan Global.

L’équipe-conseil du Président rwandais est nombreuse. On y reconnaît aussi Monseigneur Rucyahana de l’Eglise anglicane du Rwanda, Dr Anaclet Niyikiza, Chercheur dans les sciences de la santé, Ale Dawson et Pasteur Rick Warren.

Kagame s’est entouré d’une équipe pluridisciplinaire pour mieux maîtriser son art de gouvernance. En matière d’économie, il a mis dans son équipe Ford Scott, DG de Altel, une société internationale de télécommunication avec son 4G, Mickael Fairbanks, un expert économiste, et les Rwandais Eliane Ubalijoro, Louise Mushikiwabo (Relations internationales), John Rwangombwa (banques et investissements), François Kanimba (stratégies industrielles et balance commerciale).

L’équipe de conseillers présidentiels est complétée par James Musoni (Infrastructures), Michael Roux, consul du Rwanda en Australie, Paul Davenport, ex-recteur de l’Université d’Alberta, Tom Hunter, un grand financier d’Ecosse, Christian Angermayer, patron de Apeiron Investment Group ; Doug Shaers, Directeur d’une chaine de transformation et commercialisation des produits agricoles d’Australie et anfin Sir David King, d’ ICM Agribusiness et expert chimiste.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité