De gros investissements en place pour un environnement des affaires au Rwanda

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 12 juillet 2017 à 04:42
Visites :
56 2

Le RDB/Rwanda Development Board montre qu’au 30 juin 2017, 33 gros investissements dans le pays sont en plan avec un montant cumulé de 1.055 milliards de francs soit environ 1,25 milliards de dollars. Ils portent sur les secteurs construction (54%), tourisme (12%), Agriculture (9%), les services (8%), carrières et mines (7%), manufactures (5%) et Eau et électricité (4%).

De ces gros investissements, le premier qui est en cours de réalisation est la construction de l’aéroport du Bugesera pour une valeur de 418 millions de dollars. Les investisseurs portugais de Mota Engil Africa en collaboration avec Aviation, Travel and Logistics Limited (ATL Ltd) sont à pied d’oeuvre. Une fois l’aéroport opérationnel en décembre 2018, Mota Engil a un contrat de gestion de celui-ci pour 25 ans.

Il pourra accueillir 1,7 millions de passagers par an avant d’être agrandi pour une capacité d’accueil de 4,5 millions de passagers avec 800 millions de dollars d’investissement.

Usine d’engrais chimiques et autre pharmaceutique marocaines, exploitations théicoles d’Unilever anglais
Il est prévu pour bientôt des investissements marocains d’une valeur de 37 millions de dollars dans l’érection d’une usine de fertilisants agricoles. Les travaux pourront commencer en fin de cette année.

Dans le domaine des cultures d’exportation, des investisseurs anglais d’Unilever vont engager leurs capitaux, 18 millions de francs, dans l’exploitation de 4000 ha de thé dans le District Nyaruguru, à Kibeho et Munini. Ils ont déjà fondé une société de droit rwandais Unilever Tea Rwanda qui fournira au moins 2000 emplois permanents et temporaires.

Dans le domaine santé et pharmacie, les investisseurs marocains pensent implanter une usine Cooper Pharmacie dans le Special Economic Zone de Ndera pour 10 millions de dollars. Il est prévu que cette usine soit fonctionnelle en fin de cette année.

Dans le même temps, l’Hôpital Roi Fayçal va voir sa gestion cédée à un groupe spécialisé dans la gestion d’hôpitaux, le Oshen Health Care qui va y investir pour 24 millions de dollars.

La construction d’habitations à coût modéré et les infrastructures touristiques

Puis vient la construction avec Palmeraie Development Group marocain qui compte construire sur 20 ha dans le quartier Ndera (Est de la Ville de Kigali), 5.000 logements de facture moyenne. Il aura dépensé 68 millions de dollars à cette affaire. Mais ici, Palmeraie sera juste un contractant exécutant un projet du Gouvernement rwandais qui aura reçu un prêt de ce montant de la BAD (Banque Africaine de Développement).

Dans le secteur touristique, SINGITA, une société touristique spécialisée depuis 1993 dans la construction de centres touristiques en Afrique du Sud, au Zimbabwe et en Tanzanie, s’est engagée à en faire de même au Rwanda où elle va engager 20 millions de dollars. Elle construira un centre touristique tout près du Parc National des Virunga, à Musanze. Celui-ci sera opérationnel avec l’an 2019.

ATTIJARIWAFA engloutit COGEBANQUE : Injecter des liquidités pour des crédits abordables

Dans le domaine de la finance et Banque, il a été annoncé un groupe marocain ATTIJARIWAFA qui lorgne sur une banque locale COGEBANQUE où il veut injecter 41 millions de dollars devenant ainsi l’actionnaire majoritaire et équipant ladite banque de services modernes de haute game.

Avec ces investissements, on espère que les liquidités devenant volumineuses, cela permettra la baisse des taux d’intérêt bancaires qui deviennent de plus en plus très élevés actuellement au point que les opérateurs économiques locaux qui veulent se lancer dans l’industrie et la manufacture ont du mal à supporter.

Aussi, des investisseurs nationaux ambitionnent-ils de grandes activités d’affaires. C’est le cas de Fair Construction qui, de la construction veut se lancer dans la carrière et mines avec un investissement de 30 millions de dollars.
C’est une façon de montrer que la classe capitaliste des Rwandais commence à s’affirmer elle-aussi sur le marché.

Enfin, pour restructurer le port sec de MAGERWA (Magasins Généraux du Rwanda), sa relocalisation pour le quartier sud Est de Masaka s’est avéré nécessaire. Aussi les investisseurs arabes de Dubai Port World ont-ils créé Kigali Logistics Platform (KLP) pour gérer ce Port encore en construction dont les entrepôts, aires de débarquement et parkings s’étendent sur 13 ha. Ils y ont injecté des capitaux de l’ordre de
20 millions de dollars.

On comprend qu’avec ces projets, un environnement des affaires va se perfectionnant de mieux en mieux à la veille de l’élection présidentielle d’août prochain.
Il va de soi que cette classe capitaliste qui s’affirme de plus en plus dans le pays a besoin d’un homme d’Etat qui protège ses intérêts.

Et quand le choix se portera sur l’ ’incumbent’ Paul Kagame, cela produira un effet heureux car, cet homme d’Etat semble aussi protéger les intérêts des classes pauvres. Des propos laudateurs des citoyens de la base vont tous à lui depuis que, rien qu’avec cette année 2017, 1276 familles pauvres se sont vu offrir gratuitement, selon le MINALOC (Ministère de la Gouvernance Locale), des habitations modernes d’une valeur de plus d’un milliard de franc.

La stratégie utilisée ? Offrir gratuitement aux défavorisés des habitations modernes dans un environnement parfaitement urbanisé, l’Integrated Development Program, et attirer les familles qui ont des moyens à venir profiter de ces infrastructures (Ecoles, Centres de Santé, avenues, canalisations, eau, électricité, manufactures et marché) en y érigeant leurs propres habitations.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité