Reçu licencié en sciences du tourisme et hôtellerie, Mudenge, 82 ans, réussit enfin son rêve
Publié le 25-12-2012 - à 05:07' par Jovin Ndayishimiye

Le vieux Gaétan Mudenge a 82 ans. Cela fait 5 ans qu’il a commencé ses études de Tourisme et Hotellerie à RTUC de Remera en Ville de Kigali. Né en 1930,
Il sort major de sa promotion de Technicien Médical à l’Ecole d’Astrida INDATWA (Butare) en 1958 pour immédiatement connaître l’année qui a suivi les routes de l’exil et des incertitudes au Burundi où il se terre dans un petit centre de santé de Gisozi en province de Muramvya (au Centre du Burundi).

Un rêve brisé

Voit-il une lumière à l’horizon ? Ses ambitions de grandir dans l’intellectualisme sont éteintes. Il se résigne à élever ses enfants en toute chrétienté.

Dieu est grand, a-t-il dit en cette petite soirée de la veille de Noël où il vient de recevoir les décorations académiques en sciences du tourisme et hotellerie. Il est é,u de ce qui lui arrive autant que ses petits-fils et filles.

A 82 ans ; je me sens jeune

Il est plein de vigueur et pense à pouvoir participer à la reconstruction de son pays recouvré.

« Quand je suis rentré en 1994 dans mon pays après plus de 40 ans d’interdiction, je me suis mis en tête qu’il ne fallait pas baisser les bras sous le poids de l’âge. Après tout, on ne vieillit que dans la tête », a confié cet homme dont le courage n’a d’égal que sa détermination à entreprendre une activité intellectuelle qui sera mémorable pour la postérité.

Mudenge et sa fille ainée

Au cours de la cérémonie organisée pour la circonstance, des invités n’ont cessé de louer sa bravoure.

« En Afrique du Sud, on loue la probité du nonagénaire Mandela. Pour nous, M. Mudenge est aussi un cas unique. Il montre à la catégorie des 80 que tout est possible, qu’ils peuvent contribuer à façonner à leur façon leur Rwanda dont ils ont été sevrés durant plusieurs décades par des forces rwandaises et coloniales qui n’avaient pas accès au niveau de l’humanité et de la dignité humaines.

Il donne un exemple à tous ceux-là, retraités qui pensent qu’ils sont vieillissants, que par conséquent, ils doivent laisser aux générations inférieures la gestion et l’administration de la société. Il leur montre qu’on peut contribuer par diverses façons dont l’écriture en montrant diverses conceptions sur un sujet qu’on maîtrise parfaitement. M. Mudenge est de ces catalyseurs qui aiguillonnent la génération vieillissante et lui rappellent que ses responsabilités ne sont pas terminées », a dit Museruka qui n’en revenait pas.

Tous les participants à la cérémonie étaient convaincus que M. Mudenge entre dans l’histoire. Ses rêves brisés d’intellectuel des années 58 où il était plein d’enthousiasme et de vigueur dans la créativité, il pourra les réaliser maintenant.

« M. Mudenge initie un mouvement qui ne fera qu’intéresser sa génération sacrifiée par une histoire triste que le Rwanda a connu. Il vient d’oser accomplir une action noble. Il sera suivi par nombre de gens de sa génération qui envahiront les bancs des universités et instituts supérieurs du pays », est ainsi intervenu Barahira montrant que le Rwanda actuel est devenu un creuset de beaucoup d’ambitions dont ce noble projet d’apprendre à l’âge avancé.

Ceci est parfaitement un signe que le pays entre résolument dans une période de paix quand bien même il a beaucoup de détracteurs qui le contrecarrent dans son avancée vers ce rêve obsessionnel d’état parfait.

Commentaires

ANDIKA ICYO UTEKEREZA KURI IYI NKURU

AMATEGEKO AGENGA IYANDIKA RY'IGITEKEREZO CYAWE:
Witandukira kubijyanye n'iyi nkuru; wikwandika ibisebanya, ibyamamaza cyangwa bivangura; wikwandika ibiteye isoni,
Wifuza kubona byihuse ibivugwa/ibisubizo ku gitekerezo cyawe, andika email yawe ahabugenewe.
Igitekerezo cyawe kigaragara nyuma y'isuzuma rikorwa na IGIHE.com
Ibi bidakurikijwe igitekerezo cyanyu gishobora kutagaragara hano cyangwa kigasibwa, Murakoze!