Pollution : la circulation alternée imposée à New Delhi

Redigé par Igihe
Le 5 décembre 2015 à 12:56

Les autorités de New Delhi ont imposé une circulation alternée à partir du 1er janvier pour réduire la pollution dans la capitale indienne, classée comme la plus polluée du monde par l’OMS. Une mesure déjà prise à Pékin.
Si elle est correctement appliquée, cette circulation alternée pourrait éteindre les moteurs de plus de trois millions de véhicules d’un coup, ce qui devrait entrainer une baisse importante de la pollution de la capitale, car les émissions des véhicules en sont la cause principale.
Les (...)

Les autorités de New Delhi ont imposé une circulation alternée à partir du 1er janvier pour réduire la pollution dans la capitale indienne, classée comme la plus polluée du monde par l’OMS. Une mesure déjà prise à Pékin.

Si elle est correctement appliquée, cette circulation alternée pourrait éteindre les moteurs de plus de trois millions de véhicules d’un coup, ce qui devrait entrainer une baisse importante de la pollution de la capitale, car les émissions des véhicules en sont la cause principale.

Les bus et triporteurs, eux, fonctionnent déjà au gaz naturel depuis plusieurs années. Il y a un mois, la Cour suprême a également imposé une taxe importante pour les camions qui rentrent dans New Delhi, afin d’écarter ceux qui ne faisaient que traverser la ville.

L’air est très lourd dans la capitale, en ces jours d’hiver, quand le brouillard enferme les fumées d’échappement. La concentration en particules fines est en moyenne à 250 microns, soit dix fois le niveau d’alerte défini par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

La mise en place de cette circulation alternée devrait être contestée : le réseau de métro de New Delhi a beau être l’un des plus grands du monde, les 16 millions d’habitants de la mégalopole sont très attachés à leurs quatre roues. Au point de détenir 14 voitures pour 100 habitants, l’un des taux les plus élevés du pays.

Il faudra également voir comment elle est appliquée, dans une ville où les policiers de la circulation ferment souvent les yeux sur une infraction en échange d’un billet.

avec RFI


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité