La Capitale Kigali : La plupart des habitations en matériaux non durables

Redigé par ndj
Le 3 avril 2014 à 04:01
Visites :
56 2

La 4 ème EICV (Enquête Intégrée sur les Conditions de Vie dans les menages rwandais) de l’an 2012 montre que 58.5% des habitations urbaines de Kigali sont faits de briques adobes, que 19% d’elles sont faits de piliers de morceaux de bois.

Mais, d’après l’enquête, il y a une évolution significative selon les districts urbains de Kigali.

Nyarugenge vient en premier lieu avec 25.1% d’ habitations faites de murs en argile contre 22.1% pour Gasabo et 9.7% pour Kicukiro.

Le nouveau Plan Directeur de la Ville de Kigali montre qu’avec 2040, beaucoup de quartiers de la Ville de Kigali auront changé le look avec ses quartiers résidentiels distincts des quartiers industriels et des centres commerciaux.

L’Enquête (EICV) en question montre qu’au niveau national, les Habitations en briques adobes avec joints et crépissage de murs en argile compte pour 36% même si la situation est très périodiquement changeante avec le temps.

Ainsi le District de Ngoma (Sud-Est) compte 78.8% de telles habitations. Il est suivi de Nyaruguru avec 78% et Nyamagabe, 77.5% au Sud.

La construction d’habitations avec murs en bois et crépissés en argile est signe de pauvreté et non d’habitudes culturelles car on remarque qu’à l’échelle nationale, 37% des Rwandais sont classés dans les classes sociales pauvres avec plus d’un million d’indigents d’après cette quatrième EICV.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité