Corée du Sud : l’héritier de l’empire Samsung fait appel de sa condamnation

Redigé par IGIHE
Le 28 août 2017 à 10:38

Aéroports et autoroutes fermés, habitants secourus par bateau : Houston, la quatrième ville américaine, a subi dans la nuit de dimanche à lundi des inondations « sans précédent » causées par la tempête Harvey qui a déjà fait au moins trois morts.
Des milliers de sauveteurs, pompiers, policiers, gardes-côtes, 3 000 membres de la garde nationale et de simples volontaires, appuyés par vingt hélicoptères, se sont mobilisés pour sauver des gens de la montée des eaux parfois fulgurante. Dans les rues (...)

Aéroports et autoroutes fermés, habitants secourus par bateau : Houston, la quatrième ville américaine, a subi dans la nuit de dimanche à lundi des inondations « sans précédent » causées par la tempête Harvey qui a déjà fait au moins trois morts.

Des milliers de sauveteurs, pompiers, policiers, gardes-côtes, 3 000 membres de la garde nationale et de simples volontaires, appuyés par vingt hélicoptères, se sont mobilisés pour sauver des gens de la montée des eaux parfois fulgurante. Dans les rues transformées en véritables canaux, seuls de rares véhicules pouvaient encore passer, dont d’énormes camions chargés de personnes évacuées. Plus de 2 000 sauvetages ont déjà pu être réalisés.

Les services d’urgence débordés ont appelé les habitants à grimper sur les toits de leurs maisons pour être vus par les hélicoptères de secours. Parfois, les moyens de sauvetage sont plus rudimentaires. Avec leurs canots pneumatiques ou même à l’aide de jet-skis, des armées de volontaires tentaient de secourir les habitants encerclés par les eaux.

Donald Trump sur place mardi

C’est le pire ouragan à frapper les Etats-Unis depuis Katrina, qui avait provoqué une catastrophe humanitaire avec plus de 1 800 morts en 2005. Le président Donald Trump, qui avait promis d’attendre, afin de ne pas gêner les secours, ira sur place dès mardi.

Le Texas devrait encore être confronté ce jour-là à des pluies torrentielles et des « inondations catastrophiques », selon le National Weather Service (NWS), car Harvey, rétrogradé en tempête tropicale, fait quasiment du sur-place. Les services météo évoquent des intempéries « sans précédent » dont « les conséquences ne sont pas encore connues ».

La tempête a fait au moins trois morts. Mais des zones entières sont encore inaccessibles ou submergées, et le gouverneur du Texas Greg Abbott a estimé qu’il était trop tôt pour donner un bilan humain.

Avec Rfi


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité