Mushingantahe – sage de la colline (Burundi)

Publié par Salumoni Moses SENYANZOBE
Le 5 juillet 2017 à 11:15
Visites :
56 2

Monument colossal de la culture burundaise aujourd’hui relégué à un rôle extrajudiciaire
Un rôle social pour le règlement des conflits comme l’est redevenu au Rwanda l’illustre GACACA
Son rôle de sage et son intégrité reconnus par les siens rendait ses sentences acceptées par tous et toutes
Hélas la justice de proximité n’est plus elle est remplacée par les juges officiels leurs cours et les avocats
Il n’existe donc plus de justice populaire comme d’antan afin d’obtenir l’harmonie l’entente et la paix
Nécessaires et surtout fondamentales sur les vertes mille collines distantes de la capitale
Gage et garant de la sérénité retrouvée cette fonction importante s’il en est doit être remise en place
Alors que le pays est secoué par tant d’événements aussi détestables que malheureusement tragiques
N’en déplaise aux occidentaux qui n’y verraient qu’un retour au passé d’avant la sinistre colonisation
Tandis que les trois techniques à savoir la médiation la conciliation et l’arbitrage sont absolument incontournables
Autant ces importantes techniques pourraient être valorisées dans la résolution pacifique des conflits
Hautement important car il ne faut pas perdre de vue que l’esprit qui présidait aux activités des bashingantahe
Etait la sauvegarde de la cohésion sociale qui est loin d’être présentement acquise depuis bientôt deux ans

Butare le 2 juillet 2017


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité