Le MINEDUC assouplit le remplissage des conditions pour la réouverture des universités suspendues

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 26 avril 2017 à 10:38
Visites :
56 2

Il y a un mois, le Ministère de l’éducation par le biais de son HEC (Haut Conseil de l’Enseignement Supérieur) a conduit une inspection des universités et instituts supérieurs privés et agréés dans le pays.

Certains d’entre eux ont été suspendus. Pour d’autres, il s’agit de certains facultés ou départements qui ont subi ce sort du fait de ne pas remplir des conditions exigées dont un personnel insuffisant ou pas assez qualifié, des équipements (laboratoires) pauvres, une gouvernnce académique défectueuse. Il leur a été alors donné six mois pour pallier à ces défauts faute de quoi ces centres d’enseignement allaient fermer leurs portes pour de bon.

Les universités sanctionnées étaient Rusizi International University opérant dans la ville de Kamembe, Singhad Tehcnical Education Society(STES) à Kicukiro/Ville de Kigali, Mahatma Gandhi University-Rwanda à Gasabo/ Ville de Kigali, Nile Source polytechnic of applied arts/Butare.

D’autres ayant vu certains départements temporairement suspendus sont University of Technology and Arts of Byumba (UTAB), Open University of Tanzania/Ngoma, University of Gitwe/ Ruhango, Jomo Kenyatta University of Agriculture and Technology/ Kicukiro, Institut Catholique de Kabgayi (ICK)/Muhanga et l’Institut d’Enseignement Superieur de Ruhengeri (INES-Ruhengeri)/ Musanze.

Le HEC en question a convoqué ce vendredi 21 avril les universités et instituts concernés pour une session de travail à huis clos. Il a pris le soin d’inviter les délégués des Ordres des Dentistes et difféverents ordres des praticiens de la santé, des Ingénieurs Civils. Ces délégués se sont engagés chacun dans le secteur qui le concerne à faire une vérification pour constater que ces universités mettent en place les conditions requises pour un bon apprentissage des étudiants.

"Toutes les fois qu’à la descente d’inspection, nous constaterons que ces universités et instituts ont satisfait aux conditions leur prescrites. Nous nous conviendrons de la façon de notifier aux concernés qu’il leur est accordé de rouvrir leurs portes", a confié au Newtimes, le DG du HEC, Dr Emmanuel Muvunyi qui a décidé d’une commission d’inspection élargie aux représentants de différents ordres régulant les différents secteurs de la vie économique visés par ces universités.

Le Directeur Général a été assez souple dans l’accompagnement de ces universités. Il a promis beaucoup de descentes et d’être à l’écoute des responsables de ces universités qui feront graduellement des efforts de remplir les confitions exigées dans l’espace de 6 mois.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité