Le Centre Yego a déjà formé 640 jeunes pour la création d’emplois

Publié par igihe
Le 3 janvier 2017 à 05:38
Visites :
56 2

Gisagara, Province du Sud : Le Centre de renforcement de la jeunesse pour des opportunités d’emplois (ou Youth Empowerment Global Opportunities) a déjà formé 640 jeunes issus de treize districts et qui peuvent se créer des emplois dans les domaines variés, selon le Coordinateur de ce Centre basé dans le district de Gisagara, Jean de Dieu Ndacyayisenga.

Les sacs en cuir fabriqués par Yego Center de Gisagara

« Certains des jeunes que nous formons ont terminé l’enseignement secondaire. D’autres n’ont pas ce niveau. Mais tous peuvent être formés et devenir aptes à se créer leur propre emploi dans des secteurs variés. Le Centre Yego de Gisagara forme à fabriquer des sacs à partir des peaux, ou des perles à partir du bois. Les jeunes sont déjà regroupés en six coopératives », a-t-il indiqué.

Il a tenu ces propos devant un groupe de neuf journalistes des différents médias nationaux et internationaux basés au Rwanda et qui effectuent une tournée…. dans les districts de Huye et Gisagara, du 27 Décembre au 05 janvier 2017. La descente est organisée par le Haut Conseil des Médias du Rwanda ou High Media Council(MHC) grâce à l’appui du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

D’autres équipes des journalistes visitent dans la même période d’autres districts du pays pour évaluer les progrès des réalisations socio-économiques du pays, ainsi que les éventuels défis.

Le Coordinateur du Centre Yego a rappelé que ces coopératives ont déjà soumis leurs projets au Fonds de Développement des Affaires ou BDF (Business Development Fund) dans l’espoir d’obtenir des financements.

Le Centre Yego de Gisagara est le seul au pays à avoir obtenu une accréditation délivrée par WDA (Agence en charge de la Formation pour les métiers au Rwanda.

Selon cette accréditation, le Centre Yego peut former des jeunes au niveau des métiers, leur trouver des marchés et les encadrer à former des coopératives susceptibles de rehausser leurs affaires.

La jeune fille Mariam Nyirahategekimana, 27 ans, est formatrice au Centre Yego de Gisagara. Elle avait fini son école secondaire, section comptabilité, quand elle a débuté sa formation au Centre Yego. Quand elle a achevé sa formation dans ce Centre, elle a été engagée pour former d’autres jeunes. Elle est spécialisée dans la fabrication des sacs.

« En une journée, j’achève un sac en cuir que je vends à 15.000 Frw. Je parviens à trouver des marchés à Kigali. Surtout quand je participe à des expos. Nous avons 70 jeunes membres de la coopérative Igikapo (= le Sac). Je parviens à avoir un revenu de trois cent mille francs par mois. Je n’ai pas besoin d’autres emplois », confie-t-elle, satisfaite de son job.

A côté d’elle, un groupe de jeunes garçons et de jeunes filles sont courbés sur un long pneu qu’ils coupent en diverses pièces pour fabriquer des sandales, bien solides.

« Nous voulons que nos sandales remplacent les bodaboda (sandales en plastique) si nombreuses dans le pays », dit un responsable du groupe de jeunes cordonniers.

Chaque sandale en pneu coûte mille francs rwandais. Ce qui est abordable à la majorité de Rwandais.

Le Coordinateur de Yego Center rappelle que Yego Center participe à divers exhibitions dans le pays, notamment à Kigali, et même dans la région, comme récemment à Kampala. L’argent gagné contribue à rendre plus opérationnelle le Centre Yego. Les centres Yego sont présents dans 27 districts du pays et ils sont sous la supervision du Ministère de la Jeunesse et des ICT (MYCT).

avec rwanda news agency


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité