Kagame inaugure le Musée de l’Histoire du Génocide des Tutsi

Redigé par NDJ
Le 14 décembre 2017 à 05:42

Le Président Paul Kagame a inauguré ce mercredi 13 décembre, le Musée de l’Histoire du Génocide perpétré contre les tutsi de 1994 au sein du Parlement rwandais sis à Kimihurura/Kigali.

Dans ce musée, il est illustré le long parcours des combattants de l’APR (Armée Patriotique Rwandaise) jusqu’à la période où ils ont arrêté ce génocide qui a emporté 1.023.000 vies en cent jours.

Le Musée en question occupe un espace du Parlement situé entre les batiments abritant la chamber des deputes et le Sénat. Il est question de photos montrant des attaques de l’armée gouvernementale d’alors contre les positions du bataillon de l’APR chargé de protéger les 11 officiels du FPR qui avaient été nommés pour une Assemblée d’Union Nationale qui devait être formé.

On voit une photo affichée contre le mur montrant une femme militaire de l’APR portant dans ses bras un enfant abandonné et un jeune homme militaire entrain de rescouer un autre enfant. D’autres photos montrent les inkotanyi investissant le centre-ville de Kigali.

Le Musée de l’Histoire du Génocide inauguré ce mercredi 13 décembre est fait de 9 salles dont une rassemblant des faits montrant comment ce genocide a été conçu et organisé, une autre contient des illustrations de l’évolution des Accords d’Arusha signés entre le Gouvernement du Général Juvénal Habyarimana et le FPR-Inkotanyi dans la guerilla.

D’autres salles contiennent des éléments montrant l’explosion de l’Avion presidential de Juvénal Habyarimana (1973-1994), des faits montrant la preparation et exécution de ce génocide, des strategies militaires arrêtées par l’APR pour arrêter ledit genocide et secourir les tutsi qui étaient pourchassés par les Interahamwe. Enfin une sale montre comme le Premier gouvernement d’Union Nationale a été mis sur pied.

Dans les jardins du Parlement, il y est érigé trois monuments où est gravé des militaires de l’APR en action. Sur la toiture du Parlement, il est érigé un autre monument représentant un militaire tenant son arme et son aide comme si il réplique aux assauts des Militaires de l’armée gouvernementale (Garde présidentielle) d’alors tentant de forcer l’entrée du Parlement.

Une sculpture géante devant l’entrée principale du Parlement évoque pathétiquement un militaire penché pour sauver des civils que les Interhamwe tuaient.
Ce musée est ouvert au public tous les jours de la semaine.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité