Eglise anglicane contre l’homosexualité voit ses aides étrangères coupées.

Redigé par K.A
Le 11 février 2018 à 04:06

Les Anglicans du Rwanda ont dit non à l’homosexualité et se sont vu refuser l’aide de leurs partenaires étrangers. Ils ont choisi de chercher ailleurs les moyens pour continuer à soutenir et à développer l’éducation.


Monseigneur Manasseh Gahima l’adéclaré aux envoyés du Mineduc lors de l’atelier de sensibilisation et de mobilisation en faveur d’une meilleure qualité de l’enseignement.

Le Mineduc demande aux établissements scolaires dont ceux appuyés par diverses églises, de chercher le nécessaire de base comme les enseignants compétents, les classes et le matériel didactique afin d’offrir aux enfants une éducation et un enseignement dignes.

Monseigneur Manasseh Gahima reconnaît qu’avant ils bénéficiaient de l’aide de l’Eglise anglicane américaine et anglaise mais qu’ils ne l’auront plus pour avoir refusé le principe l’homosexualité.

Il poursuit : “Les bâtiments et le matériel qui nous sont demandés nous les aurons à travers les actions bénévoles et fundraising de nos chrétiens plutôt que d’obéir à ceux qui veulent nous conditionner par l’homosexualité.”

La Société Biblique au Rwanda elle aussi avoue que leur refus de la conditionnalité de l’homosexualité a fait que le nombre de bibles a diminué et que leur prix a augmenté.

Certains chrétiens ont déclaré à“Kigalitoday”qu’ils vont demander aux responsables de leurs Eglises respectives qu’il soit instauré un “Fonds de Développement Agaciro”. Ils ajoutent qu’ils donneront tout ce qui leur sera demandé pour appuyer les activités chrétiennes au lieu de pratiquer ce que Dieu déteste.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité