De jeunes universitaires pour ITORERO à Gabiro réclament la carrière militaire

Redigé par NDJ
Le 12 décembre 2017 à 03:16

Des jeunes gens rassemblés dans URUNANA RW’URUNGANO en encadrement politique dans le Camp militaire de Gabiro, District Gatsibo en Province de l’Est, s’adressant au Général James Kabarebe, Ministre des Armées, ils ont montré que la chance d’entrer sous les ordres leur a échappé mais qu’ils tiennent toujours à tenter la dernière chance qui soit.


Ces jeunes gens lui ont confié cette doléance alors qu’il venait de leur faire une communication sur l’histoire de la guerre de libération du pays de 1990 à 1994.

« J’ai tenté ma candidature dans l’armée sans succès car après mes études universitaires, j’avais déjà dépassé les 24 ans réglementaires. N’y a-t-il aucune chance pour les jeunes de ma catégorie d’âge vu que rarement on fini ses universités avant cet âge limite ? », a demandé Jean Claude Nzabandora venu de Musanze.
Ce sentiment est partagé par Oswald Musafiri émerveillé par les hauts faits d’armes, actes de grande bravoure, racontés par le général ministre :

« Vous avez beaucoup accompli quand vous étiez des jeunes. C’est aussi le moment pour nous de manifester ce que nous valons en terme d’héroisme. Nous souhaitons attraper une chance de nous enroler dans le militaire. Dites-nous si cela est possible », a dit Musafiri surchauffé.

Assailli par cette question qui fusait dans la salle. Le Ministre a dit que « s’enrôler dans l’armée se fait en remplissant des conditions d’usage. Il y a question d’âge limite, il y a le niveau d’étude requis mais aussi les différentes carrières militaires disponibles. Mais un tel peut aussi s’enrôler dans l’Armée de Réserve ».

Selon le Ministre des Armées, pour des jeunes gens qui ne peuvent pas remplir les conditions d’enrôlement dans l’armée régulière, il y a lieu d’entrer dans les rangs de l’Armée de réserve et suivre l’entraînementmilitaire autant que cela se fait dans tous les pays du monde.

URUNANA RW’URUNGANO rassemble 500 jeunes rwandais y compris ceux de la diaspora. Elle est en formation d’ITORERO à Gabiro du 6 au 16 décembre 2017.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité