Damien Mouzoun porte haut l’idéal de changement des jeunes Africains
Publié le 17-10-2016 - à 13:18' par Propos recueillis par Jovin Ndayishimiye

Rencontrer Damien Mouzoun est un grand plaisir. On est étonné de voir un jeune homme sorti à peine de l’adolescence s’entourer de livres très parlants et d’être à même de changer positivement d’autres jeunes gens. Damien Mouzoun est Béninois qui a voyagé dans plus de 40 pays d’Afrique. Il a rencontré de hautes autorités de ces pays où il a fait rayonner son panafricanisme agissant. Depuis lors, à la tête d’AYINA THINK TANK, il ne cesse d’incruster dans les jeunes gens des aptitudes et attitudes de responsabilisation de soi et de se doter d’un objectif et d’un idéal dans la vie. Damien s’est installé à Kigali mais il a aussi des bureaux à Accra au Ghana et à Port-Louis aux Iles Maurice. Il est conscient qu’avec l’excellence de la formation des jeunes africains qu’il dispense, une Afrique forte, industrielle et respectée est pour bientôt.

Ci-après des extraits de l’interview réalisée avec lui par IGIHE :

IGIHE : M. Damien Mouzoun, vous avez à peine 25 ans. Pourtant vous paraissez plus sage, plus intellectuel, plus pratique et épanoui que votre âge. D’où tenez-vous ces dispositions ? Décrivez-nous votre itinéraire.
Damien Mouzoun
 : D’abord, je rêve d’être une référence pour moi même, pour ma communauté ainsi que pour le monde entier et pour cela il faut se lever très tôt, pousser les limites et transformer toutes les situations autour de moi en une opportunité pour aller de l’avant. J’ai eu la chance de grandir près de ma famille royale au Benin qui m’a imprimé dès ma toute petite enfance, des valeurs comme le courage, la loyauté, le travail, l’humilité, la responsabilité, l’intégrité.

J’ai commencé l’école primaire en 1996 puis j’ai obtenu mon certificat d’étude primaire en 2001, l’année où j’ai été inscris à l’école secondaire. J’ai fait cinq ans au lieu de sept pour me retrouver déjà lauréat des Humanités à 15 ans d’âge.

Par contre j’ai passé la deuxième phase de mon enfance dans des conditions très difficiles et douloureuses. En deux ans d’exil volontaire au Ghana, j’ai eu le déclic déjà à 18 ans de prendre mon destin en main et de surmonter toutes les barrières pour arriver à mon rêve de me bâtir et de donner un autre nom à mes origines africaines que je porte en moi et avec moi.

J’ai eu à servir dans plusieurs organisations et associations de par le monde et je suis convaincu que cette exposition précoce au monde extérieur m’a permis de renforcer mon caractère, ma personnalité et mon influence dans le monde, dans une discrétion incomparable. Je reste convaincu que mon vrai parcours commencera très bientôt et fera effet dans le monde entier pour faire la paix dans tous les domaines avec tous les humains ainsi que leur environnement.

IGIHE : Vous voyagez beaucoup et rencontrez diverses hautes personnalités africaines et internationales, que cherchent-elles en vous et qu’y trouvent-elles ?
Damien Mouzoun :
C’est vrai que j’ai presque faire le tour du monde au service des autres. Je crois que je représente pour certains un sacrifice à travers le don de moi même pour les causes de l’Education, la paix et en particulier pour la cause de l’Afrique, des enfants et des jeunes dans le monde. J’ai comme une impression que des personnalités de ce monde que cela soit dans le domaine des affaires, de la religion et même de la diplomatie sont plus curieuses de découvrir le modèle unique que j’incarne et préfèrent garder contact tout en représentant des personnes morales dans ma vie, des mentors invisibles dans mon parcours quotidien.

Je ne suis pas un trafiquant d’influence à la quête des images de personnalités publiques, mais j’arrive à m’inspirer du côté positif des uns et des autres personnellement quand j’en ai l’occasion et à travers des livres biographiques ainsi que dans la lecture en général. Je ne peux non plus dire avec exactitude ce que les personnes ordinaires ainsi que les personnalités qui préfèrent ma compagnie tirent de moi mais ce qui est sûr c’est que je ne les expose pas non plus.

IGIHE : Vous êtes diplômé en Sciences et pratiques de l’Innovation Sociale. Cela vous sert-il dans vos démarches et activités quotidiennes ?
Damien Mouzoun :
J’ai fait des sacrifices pour mes études qui représentent pour moi un investissement de grande valeur tout autant que mon expérience personnelle. C’est vrai que je n’ai pas forcément besoin de convaincre les autres pour être convaincu moi-même de son utilité parce que je le vis au quotidien.

Cela me permet justement de me poser les vraies questions de la vie et de me concentrer sur l’essentiel c’est-à-dire sur ce qui compte vraiment dans le parcours personnel et individuel d’un être sur terre. Parfois là où les gens me classent dans des rencontres m’étonne personnellement mais en même temps cela témoigne que nous avons vraiment amorcé l’ère de la sagesse où les hommes commencent à être vus et reconnus pour ce qu’ils représentent à travers leur culture intellectuelle, sociale, morale- leurs connaissances. Chaque livre que je lis m’inspire et me prépare à la sagesse ce qui représente la continuité de mes études académiques.

IGIHE : Décrivez-nous vos activités qui ont fait votre renommée africaine ?
Damien Mouzoun
 : Au départ, J’ai installé dans mon pays et au Ghana une Société commerciale de vente des intrants agricoles.

Pour avoir eu la chance de travailler avec des expatriés sincères et dévoués. J’ai pu me détacher pour servir la cause de l’Education, de l’émancipation de la Jeunesse africaine dans plus d’une quarantaine de pays en Afrique où j’ai servi personnellement.

C’est d’abord cette capacité à mettre ma personne, mes connaissances et mes ressources au service de l’Afrique à un âge relativement précoce qui fait que partout je vais aujourd’hui dans le continent, je suis comme chez moi et l’Afrique pour moi est devenue un village solidaire dont je rêve plus prospère et respectée.

IGIHE : Quelle approche adoptez-vous face à la jeunesse rwandaise ? Quel diagnostic faites-vous pour elle ?
Damien Mouzoun :
Permettez-moi de vous rassurer sans vous flatter que la jeunesse Rwandaise a du talent, du potentiel et même des valeurs morales très appréciées par moi-même et recherchées de par le monde. Ce dont nous avons besoin aujourd’hui, c’est de faire un rapprochement entre l’Afrique de l’Ouest et celle de l’Est à travers la jeunesse.

C’est très important parce que ça va apporter des miracles de réussite dans ce continent. Ce dont les jeunes du Rwanda et de l’Est en général ont à apprendre de ceux de l’Afrique de l’Ouest, c’est d’abord l’abnégation et l’attitude à pousser les limites. Pour nous le "non" est un "oui" en attente.

Il faut seulement persévérer et rester constant dans sa démarche et dans sa demande. A l’Ouest, nous disons : « le difficile je le ferai mais l’impossible me prendra seulement un peu de temps », ce qui veut tout dire en réalité. J’aspire travailler avec plus d’enfants, d’adolescents et de jeunes adultes au Rwanda et de par l’Afrique et de les faire rêver en même temps à travers le partage d’expériences et d’expertises sincères pour leur accomplissement personnel et social dans la paix, la solidarité et la dignité.

IGIHE : Vos projets d’avenir ?
Damien Mouzoun : Mon projet c’est de faire en sorte qu’à travers mes activités, mes valeurs et mon dévouement, l’Afrique qui est d’ailleurs la source et l’inspiration de toute sagesse dans le monde devienne un des plus grands producteurs de savoir et de connaissance que nous pouvons aussi vendre plus cher au monde entier. Par ma Fondation Ayina Think Tank (www.ayinathinktank.rw) , je voudrais vraiment dévoiler le mythe que la réussite est aussi et surtout possible par l’Afrique, pour le monde et dans le monde.

Cliquez sur ce link pour une vidéo de Damien Mouzoun :
https://www.youtube.com/watch?v=09v...


Kwamamaza
Commentaires

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Ne vous eloignez pas du sujet de discussion; Les insultes,difamations,publicité et ségregations de tous genres ne sont pas tolerées
Si vous souhaitez suivre le cours des discussions en cours fournissez une addresse email valide.
Votre commentaire apparaitra apre`s moderation par l'équipe d' IGIHE.com
En cas de non respect d'une ou plusieurs des regles d'utilisation si dessus, le commentaire sera supprimer. Merci!