Une femme officier de police accusée de trafic humain

Redigé par NDJ
Le 6 décembre 2017 à 04:19

Germaine Bukuru est une femme officier de Police. Elle est accusée de trafic humain et déférée devant la Haute Cour de Nyanzal où elle a écopé une peine d’emprisonnement de 5 ans après un procès qui a clot ses débats ce lundi 4 décembre 2017.


Germaine a interjeté appel à la Cour Suprême qui rendra son jugement le 22 décembre prochain.

Les accusations
Germaine est accusée de servir de relais pour les filles en partance d’Oman. La femme Officier, IP Germaine Bukuru a été arrêtée en août de l’an 2016. Elle travaillait comme Officier de Police Infirmière en poste dans la Ville de Huye, rapporte The New Times.

Son avocat Laban Kadage invoque des vices de procédure dans son dossier. Selon lui le Tribunal sis à Nyanza n’a pas la compétence surtout que sa cliente a été arrêtée dans le district de Huye.

Le Ministère Public rétorque que cette question a été débattue et la conclusion a été adoptée au cours des débats par la Haute Cour de Nyanza, que, partant, point n’est nécessaire de revenir sur ce sujet.
Les faits incriminés

La prévenue IP Germaine Bukuru est accusée d’avoir vendu une certaine Joyce Rehema à Oman. La même Rehema dit qu’elle a été objet de transactions commerciales pour aller exécuter à Oman des travaux forcés et que même elle a été incarcérée.
Elle a raconté à la cour que c’est grâce au concours de ses parentés restées à Kigali qu’elle a pu revenir au pays. Mais l’accusée nie tous ces crimes.

Le Ministère Public est monté au créneau pour avancer que la femme policière a vendu d’autres femmes à Oman. Mais il n’a pas pu produire les preuves de ce qu’il avançait. Ce qui a été rendu nul et non avenu.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité