La pression monétaire du franc se dissipe progressivement

Publié par IGIHE
Le 3 septembre 2017 à 01:37
Visites :
56 2

Au Rwanda, la crise monétaire du pays a continué à s’apaiser entre janvier et juin 2017, a-t-on appris auprès de la Banque centrale du pays. Les pressions sur le franc rwandais face au dollar américain se sont amenuisées alors que l’on assistait à l’amélioration des recettes d’exportation du Rwanda et au recul de la demande du dollar.

Le franc rwandais (RWF) se remet petit à petit des difficultés qu’il traverse. Selon le nouveau rapport sur la politique monétaire et la stabilité financière de la Banque centrale rwandaise, la crise monétaire du pays s’est apaisée au premier semestre de l’année en cours. Ainsi les pressions sur le RWF face au dollar américain se sont amoindries durant cette période. L’institution financière explique cet état de fait par l’amélioration des Pour maintenir la dynamique de progression, la banque a expliqué qu’elle compte maintenir une politique monétaire conciliante, pour poursuivre le soutien de l’économie par le secteur bancaire, tout en considérant l’apaisement des pressions de l’inflation et des taux de change annoncé dans les prévisions.

En effet, la monnaie du Rwanda a chuté de 4,8% face au dollar au terme du mois de juin et 2016 alors qu’au terme du juin 2017 elle a connu une dépréciation de 1,3%. D’après les chiffres de la Banque centrale, le RWF connaît en ce mois d’août une dépréciation de 1,64% face au dollar et devrait s’élever au terme de l’année 2017, à 3%.

Repli de la croissance économique

L’apaisement continu de la crise monétaire entre janvier et juin 2017 au Rwanda contraste avec la croissance économique du pays. Alors qu’il a enregistré une croissance de 8,9% au premier trimestre 2016, selon les données fournies par la Banque centrale, le Rwanda n’aura eu qu’un taux de croissance de 1,7% à la même période en 2017. A en croire la Banque, ce repli de la croissance est dû à l’achèvement de grands projets infrastructurels, qui ont impacté la performance du secteur industriel. Même son de cloche dans le secteur agricole.

D’après l’établissement bancaire central du Rwanda, en raison de la longue période de sécheresse, la croissance du secteur agricole a considérablement ralenti, allant de 8,0% au premier trimestre 2016 à 3,0% au premier trimestre de l’année en cours.

Avec Afrique Tribune


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité