IGIHE.com \BB Tourisme
Rapport onusien ; les Fdlr et les enjeux stratégiques dans l’Est RDC.
Publié le 21-12-2012 - à 17:43' par Traduction par Jovin Ndayishimiye

Les Fdlr en ressortent ragaillardis ? Comment peuvent-elles venir de la Zambie ou du Congo Brazzaville sans que le Gouvernement de Kabila soit au courant ? Il doit y avoir un complot bien ourdi et étendu a beaucoup d’acteurs politiques au moment ou l’ICGLR fait tous ses efforts pour le règlement pacifique de la crise congolaise.

Tentatives ICGLR de reglement pacifique de la question Est RDC

Pendant que l’ICGLR/ Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs s’implique à chercher des solutions de la crise de l’Est de la RDC due aux mutineries de masse dénommées M23 des rangs des FARDC (Armée congolaise) depuis Avril dernier. Les groupes rebelles ont proliféré et ont fait mouvement d’Ituri vers le Sud Kivu en passant par le Nord Kivu. Le taux de criminalité s’est accru…

Par le biais de 5 rencontres au sommet des chefs d’Etat des pays membres de l’ICGLR, quelques communiqués conjoints ont suggéré le déploiement d’une Force Neutre Internationale avec,

pour première mission, de contrôler la frontière Ugando-rwando-congolaise pour éliminer toute suspicion comme quoi les M23 bénéficient d’un quelconque soutien extérieur ;

deuxièmement pour affaiblir et faire la chasse des mouvements armés étrangers qui opèrent dans cet Est RDC dont ADF-NALU (Allied Democratic Forces- National Army for Liberation of Uganda), FDLR (Forces Démocratiques de Libération du Rwanda) et le FNL (Forces Nationales de Libérations du Burundi).

Il était également question d’amener les groupes armés nationaux à intégrer l’armée congolaise.

Tentative d’alliance M23 et mouvements armes locaux

A un certain point, un cessez-le-feu a été observé entre les M23 et les FARDC. Mais entretemps, des rapports font état du fait que les mutins du M23 font une campagne de sensibilisation d’autres groupes armés locaux pour une possible alliance et, ainsi une amplification de la crise, ce qui sonne comme une tactique de creuser une défiance contre l’armée nationale.

Pour mémoire, ces groupes armés locaux alliés aux M23 sont le FPC-AP (MM Lafontaine), NDC (MM Cheka), Raia Mutomboki, FDC, MM Hilaire Kombi, Kahasha et les Groupes Erasto ainsi que Vutura.
(…)

Les FDLR entrent serieusement sur la scene militaire
Au moment du désengagement des M23 de la Ville de Goma en rapport avec les pourparlers de Kampala, les FDLR ont fait une incursion au Rwanda, le 27 novembre dernier en Province de l’Ouest frontalière avec la Province congolaise du Nord Kivu.

Il était clair que les FDLR allaient être la première cible après l’intégration des M23 et autres groupes dans les FARDC qui allaient entrer en opérations conjointes avec la Force Internationale Neutre (FIN) qui doit être formée bientôt.

Souci Fdlr d’une base sur le territoire rwandais

Dans leur tentative d’éviter un risque d’être pris entre les feux croisés de la coalition FARDC-FIN d’une part et les Raia Mutomboki/NDC d’autre part, il est rapporté que les FDLR ont mené plusieurs opérations militaires pour pouvoir implanter leur base au Rwanda, dans le Secteur Kinigi du Parc des Virunga.

Ces opérations FDLR sont faites dans le cadre de vastes stratégies de création d’un mouvement transfrontalier Rwanda-RDC qui créerait une vaste mobilisation populaire d’adhérents à leur cause au Rwanda et dans des bourgades de la Province du Nord Kivu.

Positions militaires actuelles des FDLR et la logistique relative

1. Des sources crédibles émanant des Humanitaires ont rapporté à la Monusco au 16 décembre 2012 la présence de 4000 combattants FDLR à BAZIBAKE (28 Km W TOB), Groupement de Bashali Mokoto dans la localité de Lukweti/Ndurumo.
2. D’autres informateurs ont déclaré que ces nouveaux cadres des FDLRsont venus de la Zambie et qu’ils sont arrivés dans le village BAZIBAKE le 13 décembre 12.
Dans le même ordre d’idées, les mêmes sources déclarent que ces cadres des FDLR sont venus de la Zambie et qu’ils sont arrivés dans le village BAZIBAKE le 13 décembre 2012
3. Les mêmes sources disent avoir vu deux hélicoptères blancs sans le logo de la Monusco survolant la région. Ces Hélicos ont été vus entre Nyange et Lwama le 15 decembre 2012.
4. Un nouveau commandant des FDLR dénommé BAKOTA basé a Kivuye. Il est venu de Brazzaville…

Analyse :

L’information à propos de la présence de ces nouveaux 4000 cadres FDLR est réelle tout autant que ces hélicoptères peints en blanc leur ont approvisionné en besoins d’usage.

La prochaine étape c’est l’expédition sur le sol rwandais, des rotations, la protection de leurs familles et de la branche politique des FDLR dénommée CEN/Comite National Exécutif et ses commissaires politiques.

Cette protection est également étendue aux écoles militaires formant des officiers supérieurs, de jeunes aspirants officiers et des sous officiers de carrière et les centres ou sont érigées ces écoles en question.

Le nouvel environnement sécuritaire déficitaire dans l’Est de la RDC

Avec les 4000 cadres Fdlr supplémentaires qui s’ajoutent les deux mille positionnés à Nganga (QG du Président et Commandant Suprême des Fdlr), à Mumo, à Hembe, à Nyagisozi, à Macumbi.

Dans ces régions, il y a beaucoup de parents des combattants, ceux du CEN et de l’Académie militaire, ceux de la Cellule de la Liaison de coordination des Fdlr…

Commentaires

ANDIKA ICYO UTEKEREZA KURI IYI NKURU

AMATEGEKO AGENGA IYANDIKA RY'IGITEKEREZO CYAWE:
Witandukira kubijyanye n'iyi nkuru; wikwandika ibisebanya, ibyamamaza cyangwa bivangura; wikwandika ibiteye isoni,
Wifuza kubona byihuse ibivugwa/ibisubizo ku gitekerezo cyawe, andika email yawe ahabugenewe.
Igitekerezo cyawe kigaragara nyuma y'isuzuma rikorwa na IGIHE.com
Ibi bidakurikijwe igitekerezo cyanyu gishobora kutagaragara hano cyangwa kigasibwa, Murakoze!