Programmes du Secrétariat EAC piétinent pour manque de budget y alloué

Redigé par IGIHE
Le 21 janvier 2018 à 12:51

Le Secrétaire Exécutif de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Est (EAC), le Burundais Libérat Mfumukeko, a appelé les Etats membres de cette Communauté à verser leurs contributions pour que les programmes arrêtés pour cette année puissent s’exécuter.



Ce haut fonctionnaire dit s’être étonné de voir les fonctionnaires de son institution utiliser leurs propres poches pour des activités du Secrétariat, qu’avec ce climat qui anime les fonctionnaires du Secrétariat, les activités se sont déroulées normalement quitte à se faire rembourser dès que le budget sera disponible. Il a fait ces déclarations alors qu’il était en déplacement en Tanzanie, rapporte le quotidien tanzanien Daily News.

« Les activités qui étaient prévues pour l’an 2017 ont continué normalement bien que le budget y alloué n’était pas suffisant car jusqu’en décembre dernier, seuls 40 % des contributions aux programme de la Communauté avaient été versés », a dit Mfumukeko.

Le retard dans le versement des contributions des pays members n’est pas nouveau. Ainsi pour l’an 2016-2017, deux mois avant son terme, a vu le versement de rien que 43% de ces contributions.

Pour ce qui est du budget de l’an 2017-18, il est prévu 110.130.183 $ de dépenses de la EALA (East African Legislative Assembly), que les ministères des pays membres en charge des affaires de EAC devront verser 50.226.522 $, les ministères de l’Education déboursant 4.484.431$ au moment oùles ministères de la pêche contribueront pour 1.549.254 $ dans les caisses de la EAC.

Cependant EAC est loin de s’autosuffire car ses partenaires en développement vont contribuer pour 52.868.638 $ dans les caisses du Secrétariat. Diverses autres institutions devront y verser 333.903 $.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité