IGIHE.com \BB Tourisme
Paris confirme la reprise de Douentza et Diabali par l’armée malienne
Publié le 22-01-2013 - à 10:30' par Par Jeune Afrique

Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a confirmé lundi 21 janvier la reprise des villes de Diabali et Douentza, dans le centre du Mali, par les forces maliennes et françaises.

Après plusieurs jours de confusion, le ministère français de la Défense a confirmé lundi matin la reprise du contrôle des villes de Diabali et Douentza par les forces armées maliennes, soutenues par les troupes françaises.

« Le ministère de la Défense confirme la reprise du contrôle des villes de Diabali et de Douentza par les forces armées du Mali ce lundi matin », écrit la Défense dans un communiqué des services du ministre, Jean-Yves Le Drian. «  Pour y parvenir, les militaires maliens ont été soutenus par les forces françaises, basées à Niono et à Mopti-Sévaré  », précise-t-on de même source.

L’armée française et les soldats maliens sont entrés lundi matin à Diabali, localité à 400 km au nord-est de Bamako dont s’étaient emparés les jihadistes il y a une semaine, poursuivant leur traque des combattants islamistes qui occupent une grande partie du Mali.

« Cette avancée de l’armée malienne vers les villes tenues par leurs ennemis constitue une réussite militaire certaine pour le gouvernement de Bamako et pour les forces françaises, intervenant en soutien dans ces opérations », déclare le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, cité dans ce communiqué.

Repli des islamistes

Par ailleurs, plusieurs sources ont fait état d’un repli des islamistes depuis le centre du pays vers Kidal, dans l’extrême nord-est, à 1 500 km de Bamako, près de la frontière algérienne.

Kidal avait été la première ville du Nord conquise par les rebelles touareg du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et les islamistes, qui en avaient ensuite évincé leurs anciens alliés.

Selon la Défense, la montée en puissance du dispositif terrestre français se poursuit : 2 150 soldats français étaient déployés lundi matin sur le sol malien, pour un total de 3 150 militaires engagés dans l’opération Serval.

Commentaires

ANDIKA ICYO UTEKEREZA KURI IYI NKURU

AMATEGEKO AGENGA IYANDIKA RY'IGITEKEREZO CYAWE:
Witandukira kubijyanye n'iyi nkuru; wikwandika ibisebanya, ibyamamaza cyangwa bivangura; wikwandika ibiteye isoni,
Wifuza kubona byihuse ibivugwa/ibisubizo ku gitekerezo cyawe, andika email yawe ahabugenewe.
Igitekerezo cyawe kigaragara nyuma y'isuzuma rikorwa na IGIHE.com
Ibi bidakurikijwe igitekerezo cyanyu gishobora kutagaragara hano cyangwa kigasibwa, Murakoze!