Les marchands à la sauvette de Kigali, un defi à relever

Publié par IGIHE
Le 21 août 2017 à 09:27
Visites :
56 2

A Kigali, ils sont de plus en plus nombreux, les commerçants à la sauvette qui circulent dans les quartiers de la ville en vendant leurs items de quincaillerie de cuisine, des fruits et légumes verts, des friperies...

La loi actuelle en cours dans la Ville et exécutée par les agents de sécurité est impitoyable à leur encontre. Ainsi, toutes les fois qu’uils sont arrêtés par les agents de l’ordre qui les dépouillent de leurs marchandises pour ne plus les revoir.

La politique est au découragement de ce type d’activité pour s’établir dans un coin donné et devoir ainsi payer les taxes au prorata de ses revenus.

"Nous ne comprenons pas pourquoi nous Rwandais on nous bat puis nous dépouille de nos marchandises quand les étrangers qui pratiquent le même commerce ambulant ne sont pas du tout inquiétés", ainsi se sont confiés à Ubukungu.rw les marchands à la sauvette de Kigali qui se plaignent de subir cette injustice quand les quelques marchands kenyans d’origine Masai circulent librement les rues de la ville offrant les babouches qu’ils ont eux-mêmes confectionnées.

Ces marchands à la sauvette trouvent que la mesure à leur encontre est très excessive : leur courir après pour se voir dépouiller de ses marchandises après avoir été battus... non ! confient-ils souhaitant que les agents de l’ordre public comprennent qu’ils essayent de gagner honnêtement leurs vies au lieu d’aller dans le crime pour survivre.

Quand bien même le Vice Maire Affaires Economiques de District Nyarugenge déclare à Royal FM, une radio privée locale, que tout commerce à la sauvette est prohibé par la loi, il ne donne pas d’alternative à ces milliers de jeunes gens et filles qui s’adonnent à cette activité.

Comment canaliser cette force de la jeunesse rwandaise qui va dans l’informel pour pouvoir subsister ? Les pouvoirs publics rwandais ont du mal à commander une étude sérieusement scientifique de sociologues assermentés pour résorber ce défi social dans la ville de Kigali.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité