Juppé : au Mali, "l’Europe a été nulle, point !"

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 4 février 2013 à 09:08
Visites : XX
56 2

"A quel rythme et selon quelle ampleur la force africaine va se déployer sur le terrain pour prendre le relais de l’armée française ?"

L’ancien Premier ministre français Alain Juppé (UMP) a appelé dimanche au déploiement "très très rapidement" de la force militaire de formation de l’armée malienne approuvée à la mi-janvier par l’Union européenne, jugeant même que, sur le dossier du Mali, "l’Europe a été nulle".

"Il faut que tout ceci se mette en place très très rapidement", a-t-il dit au "Grand Rendez-vous" de la chaine de télévision i-Télé à propos de cette mission européenne, baptisée EUTM, destinée à former et à réorganiser l’armée malienne. "A quel rythme et selon quelle ampleur la force africaine va se déployer sur le terrain pour prendre le relais de l’armée française ?", a aussi interrogé Alain Juppé, "l’Europe pourrait de ce point de vue se bouger un petit peu !"

Relancé un peu plus tard par les journalistes sur ses critiques vis-à-vis de l’Europe, celui qui fut également ministre des Affaires étrangères à la fin du quinquennat Sarkozy (2011-2012) a lâché : "Dans l’affaire du Mali, l’Europe a été nulle point !"

Mardi dernier, de retour de Bamako, le général François Lecointre, qui dirige l’EUTM (mission européenne de conseil et de formation), avait assuré qu’elle deviendrait opérationnelle à partir de la mi-février, "le 12 ou le 18", et que les premiers soldats maliens débuteraient leur formation "à la fin mars, début avril" sur la base militaire de Coulicoro, à environ 200 km de Bamako.

Cette mission, dont la France est la "nation cadre" et à laquelle devraient participer une dizaine de pays européens, va déployer quelque 450 Européens : 200 instructeurs et 250 personnes pour la protection et l’appui administratif.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Aucun Commentaire. Soyez le premier a poster
Publicité