IGIHE.com \BB Tourisme
Etat d’urgence prolongé ; les forces franco maliennes progressent vers le Nord
Publié le 23-01-2013 - à 05:07' par Jeune Afrique

L’état d’urgence, instauré le 12 janvier, deux jours après l’offensive surprise lancée par des groupes islamistes armés, a été prolongé de trois mois. La décision a été prise, lundi 21 janvier, lors d’un conseil des ministres extraordinaire.

Les forces franco-maliennes ont repris Diabali, le 21 janvier 2013.© AFP/Issouf Sanogo

Les réunions publiques, rassemblements, ou manifestations de rues, seront, au Mali, encore interdits pendant trois mois. Les autorités de transition ont décidé, lundi 21 janvier, de prolonger l’état d’urgence, instauré le 12 janvier, deux jours après l’offensive surprise lancée par des groupes islamistes armés. La décision a été prise lors d’un conseil des ministres extraordinaire.

« Le bon déroulement des opérations militaires en cours pour la libération des régions occupées de notre pays et la nécessité d’instaurer et de maintenir un climat social serein dans tout le pays commandent la prorogation de l’état d’urgence sur l’étendue du territoire national », a indiqué le gouvernement dans un communiqué.

Lundi, et après plusieurs jours de confusion, le ministère français de la Défense a confirmé la reprise du contrôle des villes de Diabali (400 km au nord de Bamako) et Douentza (800 km au nord-est de Bamako) par les forces armées maliennes, soutenues par les troupes françaises. Mardi matin, des soldats maliens parcouraient les rues de Diabali, comme ils l’avaient fait la nuit précédente, a constaté un journaliste de l’AFP. Comme annoncé, les soldats français se sont retirés de la localité dans la soirée. « Nous n’avons pas vocation à rester ici, nous laisserons la ville aux Maliens ce soir », avait déclaré lundi le colonel français Frédéric, chef des opérations dans le secteur.


Kwamamaza
Commentaires

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Ne vous eloignez pas du sujet de discussion; Les insultes,difamations,publicité et ségregations de tous genres ne sont pas tolerées
Si vous souhaitez suivre le cours des discussions en cours fournissez une addresse email valide.
Votre commentaire apparaitra apre`s moderation par l'équipe d' IGIHE.com
En cas de non respect d'une ou plusieurs des regles d'utilisation si dessus, le commentaire sera supprimer. Merci!