Des milliers de déplacés menacés par la famine dans la région du Lac Tchad

Publié par Igihe.com
Le 28 février 2017 à 12:29
Visites :
56 2

Fuyant les tueries de Boko Haram, des milliers de déplacés camerounais souffrent de la famine sur les rives du lac Tchad. L’aide humanitaire est loin d’être suffisante pour nourrir l’ensemble de ces réfugiés.

Les agences humanitaires ont lancé, vendredi 23 février, un appel aux dons afin de fournir, d’ici juillet, de quoi se nourrir à près de 3 millions d’habitants de la région du Lac Tchad menacés par la sécheresse, la pauvreté et les attaques du groupe Boko Haram. Ce "conflit oublié" était au centre d’une conférence des donateurs à Oslo. Les Nations unies réclamaient une aide de 1,4 milliard d’euros pour cette seule année 2017. Seuls 457 millions ont été promis.

Sur place, la situation est pourtant catastrophique. À Kolofata, dans le nord du Cameroun, les abris de fortune construits dans l’urgence à l’aide de tiges de mil et de paille s’étalent à perte de vue. Il y a là des milliers de réfugiés mais les agences humanitaires comme la Croix-Rouge peinent à organiser des distributions de nourriture suffisantes pour l’ensemble des déplacés.

"Je veux à manger", hurle une femme, Mariam Malabba, dont Boko Haram a tué plusieurs membres de la famille. Son bébé réclame le sein qu’elle s’empresse de lui donner. "Notre ration alimentaire est constituée uniquement de mil [une céréale, NDLR]", raconte-t-elle. "Du poisson et de la viande ? Non ! Non ! C’est un luxe que nous ne pouvons nous permettre".

"Pour manger c’est difficile. La quantité de nourriture est très insuffisante", renchérit un autre déplacé, Oumarou Abba, venu de Kerawa, à la frontière, avec ses trois femmes et leurs 18 enfants.

Au total, 10,7 millions de personnes, soit deux habitants sur trois de la région, ont besoin d’une aide humanitaire, selon les Nations unies. Parmi celles-ci figurent un demi-million d’enfants de moins de cinq ans, qui souffrent des formes les plus graves de la malnutrition.

Avec france24.fr


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité