IGIHE.com \BB Tourisme
Burundi : Le dirigeant des FNL Agathon Rwasa et ses acolytes seraient démis de leurs fonctions
Publié le 17-01-2013 - à 16:31' par Raymond Nzimana

Le Parti FNL (Forces Nationales de Libération du Burundi), ancien mouvement armé, défraye la chronique. D’aucuns disent qu’il aurait une aile armée prête à combattre le régime. D’autres démentent. Un communiqué publié à cet effet dit que les dissensions ont éclaté entre les dirigeants de l’aile armée. Le dirigeant de celle-ci, Agathon Rwasa aurait été déposé.

Pourtant le politicien Rwasa Agathon avance qu’il reste le dirigeant de ce parti qui est retourné en exil. Il est accusé de semer les dissensions parmi les combattants qui se préparent activement à la lutte armée contre le régime de Bujumbura.

On l’accuse également de s’entendre avec Emmanuel Miburo et Jacques Bigirimana considérés comme traîtres parce qu’ils collaborent avec le parti au pouvoir CNDD/FDD qui fait la chasse aux partisans FNL.

Le Communiqué en question a été envoyé à toutes les stations de radio locales. Il est conjointement signé par le général Aloys Nzabampema qui se dit Chef d’Etat Major des FNL et l’Ambassadeur Isidore Nibizi chef du Bureau Politique du Parti.

Ce communiqué accuse de détournement des hautes personnalités FNL dont Adolphe Banyikwa, ancien Secrétaire général du parti, Nestor Girukwishaka ; chargé des relations extérieures, Aimé Magera ; conseiller du Secrétaire aux relations extérieures et Adolphe Irambona, commandant de la région Imbo et Mirwa.

Tout ce monde est accusé de lever des taxes au nom des combattants FNL, taxes qui ne sont pas versées dans les caisses du parti. Par voie de fait, ces dirigeants sont démis de leurs fonctions, dit le communiqué.

L’actuel FNL est donc dirigé par l’ambassadeur Isidore Nibizi avec pour Chef d’Etat Major le Général Aloys Nzabampema.

Ces deux nouveaux dirigeants affirment qu’ils vont lutter par les armes contre le régime burundais. Ils accusent Agathon Rwasa de ne rien faire face aux assassinats des membres FNL par le régime.

Ce communiqué survient au moment où le FNL de Miburo officiellement agréé par le régime est, dit-on, entrain de tout faire pour ramener l’unité de tous les FNL qui sont éparpillés dans beaucoup d’autres factions pour qu’ils se préparent aux élections de 2015.

Ces partis-factions sont donc le FNL Miburo, FNL Rwasa, PALIPE Agakiza, FNL Icanzo et FNL Iragi rya Gahutu.

Aimé Magera, le porte parole de Rwasa Agathon réfute le communiqué. Il parle de manœuvres de ses contradicteurs qui créent la confusion dans la conscience de ses fidèles adhérents, qu’il reste le chef politique de son parti et que ce parti n’a pas d’aile armée, que les FNL se sont décidées de mener un combat politique démocratique.

Commentaires

ANDIKA ICYO UTEKEREZA KURI IYI NKURU

AMATEGEKO AGENGA IYANDIKA RY'IGITEKEREZO CYAWE:
Witandukira kubijyanye n'iyi nkuru; wikwandika ibisebanya, ibyamamaza cyangwa bivangura; wikwandika ibiteye isoni,
Wifuza kubona byihuse ibivugwa/ibisubizo ku gitekerezo cyawe, andika email yawe ahabugenewe.
Igitekerezo cyawe kigaragara nyuma y'isuzuma rikorwa na IGIHE.com
Ibi bidakurikijwe igitekerezo cyanyu gishobora kutagaragara hano cyangwa kigasibwa, Murakoze!