Auditeur Général : 15.2 milliards de Patrimoine public non exploité ou abandonné

Redigé par IGIHE
Le 4 mai 2017 à 02:03
Visites :
56 2


Le rapport annuel 2016 de l’Office de l’Auditeur Général a degage beaucoup de problèmes lies à la non exploitation certains patrimonies publics pour lesquels l’Etat a dépensé 15.2 milliards de francs.

C’est ce que l’OAG, Obadiah Biraro, a déclaré ce 3 mai 2017 devant les parlementaires quand il a annoncé que durant l’année fiscal 2015-16, 14 parastatales ont été inspectées pour observer comment ells ont utilize 1.147 milliards de francs leur attributes soit 60% du budget national ordinaire. Au cours de cet exercice, a-t-il indiqué, 12 ministères, les 30 districts du pays en plus de la Ville de Kigali et tous les projets finances par la Banque Mondiale et tout l’argent déboursé par Global Fund ont aussi été évalués.

S’adressant aux députés, il a précisé avoir audité 85% de toute l’enveloppe du Budget National 2015-16. Il a dit avoir tiré des conclusions basées sur des faits concrets selon lesquels elles sont de plus en plus nombreuses les institutions dans lesquelles le Gouvernement a investi et caractérisées par une mauvaise gestion.
“Il s’agit de bâtiments publics inoccupés et équipements abandonnés. Ils sont environs 92 d’une valeur estimée à 15.2 milliards de francs”,

a-t-il dit avant d’entrer dans le detail : équipements d’hôpital d’une valeur de 3.5 milliards distributes aux hôpitaux et centres de santé, une machine-incinérateur de 736 millions trouvé à Mageragere (quartier de l’extrême sud de Kigali), une machine scanner CT Scan et une autre Oxygen Plant immobilisées au CHUB (Centre Hospitalo Universitaire de Butare), un équipement inactive de Labo RSB d’une valeur de 666 millions de francs…

La meme situation d’abandon a été constatée dans les institutions du Secteur Agriculture où sont abandonnés des équipements d’une valeur de 1.9 milliards de francs.

Il s’agit de machines, tracteurs et autres équipements agricoles. Il a particulièrement pointé du doigt un couvoir délaissé de 70 millions de francs, des motocyclettes de 92 millions abandonnées dans un hangar de Kabuye, quartier nord de la périphérie de Kigali, des tracteurs agricoles de 50 millions abandonnés depuis 7 ans, des semences d’une valeur de 314 millions de francs qui pourrissent dans les entrepôts.

L’OAG a inspecté partout : dans les usines de traitement d’eaux WASAC et de production d’électricité REG, dans les districts administratifs du pays où des outils informatiques ne quittent pas les entrepôts pour relever des situations de gestion catastrophique du patrimoine public.

Et pour couronner tout ce gâchis, l’OAG a constaté d’importantes sommes d’argent détournées, d’autres dépensées sans pieces justificatives.

“Dans les administrations des districts, 12.2 milliards de francs ont été dépensés sans justification, 1.6 milliards de francs ont été dépensés irraisonnablement, 590 millions sont sortis des caisses ou banques sans bons de commande, 906 millions ont été détournés et 1.5 sur 1.6 milliards qui devaient être recouvrés sur recommendation des rapports precedents, ne l’ont pas été à ce jour”, a dit Biraro qui s’est, néanmoins, félicité du fait qu’une certain transparence a été constatée dans la gestion du patrimoine public de certaines institutions : les ministers, les projets gouvernementaux, certains districts et la Ville de Kigali.

Des 147 rapports parvenus à l’OAG, 88 ont été jugés impeccables. il a été constaté une nette evolution car il n’étaient que 78 pour l’exercice précédent.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité