Afrique du Sud : Des millions de bénéficiaires d’aides bientôt sans le sou ?

Publié par Igihe.com
Le 4 mars 2017 à 12:37
Visites :
56 2

En Afrique du Sud, 17 millions de bénéficiaires des aides sociales d’Etat pourraient se retrouver sans le sou à partir du 1er avril. En effet, le ministère du Développement social en charge de la distribution des allocations familiales (qui concernent les personnes âgées, les handicapés, et les enfants, entre autres) a dû rompre son contrat avec la société Cash Paymaster Services (CPS) chargée de distribuer l’argent des aides, sur fond d’irrégularités. Sauf qu’aucune solution de remplacement n’a été trouvée. Le président Jacob Zuma a demandé vendredi 3 mars aux bénéficiaires des aides sociales de ne « pas paniquer ». Pourtant, l’inquiétude monte parmi les plus pauvres.

La débâcle semble imminente, alors qu’elle aurait certainement pu être évitée. Tout commence en 2014, avec une décision de la Cour constitutionnelle sud-africaine. Celle-ci juge que le contrat passé entre l’agence sud-africaine de sécurité sociale et la société CPS, en charge du versement des subventions sociales, est illégal.

L’accord passé entre l’agence publique et ce sous-traitant doit prendre fin le 31 mars prochain. Pourtant, il n’y a « aucun plan de sauvegarde clair », comme l’a révélé la ministre du Développement social devant le Parlement cette semaine. Si aucune solution n’est trouvée d’ici le 1er avril, ce sont des millions de personnes vulnérables qui seront affectées, s’alarme la Commission sud-africaine des droits de l’homme.

Les conséquences seraient d’abord économiques : le non-versement des aides sociales qui s’élèvent à plus de 900 millions d’euros par mois, pourrait ainsi faire baisser de 11,6% les ventes au détail en Afrique du Sud.

Cela risque aussi d’ébranler le soutien politique dont l’ANC bénéficie parmi la population rurale, très largement bénéficiaire de ces aides. La centrale syndicale Cosatu, qui dénonce « une torpeur administrative qui fleure bon la corruption », a demandé un rendez-vous urgent avec l’ANC.

Pour faire face à la crise qui se profile, l’agence sud-africaine de la sécurité sociale est en train de tenter une négociation de la dernière chance pour prolonger son contrat avec CPS. Et elle promet qu’elle pourra distribuer elle-même ses subventions dans les cinq prochaines années.

Avec rfi.fr


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité