Institut DGC/A : Kagame formule ses thèses sur le développement durable de l’Afrique

Redigé par IGIHE
Le 1er février 2017 à 10:43
Visites :
56 2

Le Président Paul Kagame du Rwanda a fait ce 27 janvier une communication au cours du lancement à Kigali du Sustainable Development Goals Center for Africa-SDGC/A montrant que les pays africains doivent commercer entre eux et satisfaire mutuellement ce dont les uns et autres manquent dans un élan de complémentarité, que c’est bien cela la clé de l’atteinte des objectifs de développement durable.

Il a développé cette thèse devant 200 délégués de gouvernements, des chercheurs universitaires et autres ONGs venus de 24 pays d’Afrique

Il a lié le fait qu’en Septembre 2015, l’ONU a listé 17 objectifs de Développement Durable que les pays en voie de développement doivent atteindre après qu’elle ait déclaré clos les Objectifs du Millénaire, que pour ce faire, le Centre institué à Kigali est une reconnaissance des mérites du Rwanda pour avoir bien atteint ces Objectifs du Millénaire.

Commerce Sud-Sud
Le Président Paul Kagame a insisté sur l’importante nécessité d’une coopération commerciale et autre entre Etats africains et autres stratégies de promotion des conditions de vie des peuples. Il a insisté sur le fait que, dans cette nouvelle démarche à suivre, les pays nantis doivent remorquer les pauvres.

"Nos observations nous montrent qu’il n’y a pas de nations qui se suffisent entièrement. Chaque pays doit contribuer au bénéfice de l’autre et vice-versa. Ce qui est important c’est la coopération et la solidarité entre les peuples pour que nous atteignions le développement économique", a dit le Président Paul Kagame rappelant que dans cette lutte pour l’atteinte des objectifs de développement durable des pays en voie de développement, les donateurs de ces pays ont le plafond de 5% de contribution annuelle au développement par rapport au volume des investissements. Il montré que tout développement des pays en développement passera nécessairement par le commerce égalitaire sud-sud tout en visant l’évolution de la qualité dde la vie des peuples.

"Ces Objectifs de Développement durable (SDGs) doivent être repensés en terme de programmes nationaux endogènes menant à la conception et mise en application de stratégies et de visions du développements des pays", a-t-il déclaré.

"Les Gouvernements africains doivent inviter les investisseurs nationaux dans la prise de décisions des politiques de développement et leur mise en application, les mêmes gouvernements s’appliqueront à promouvoir le système de PPP (Partenariat Secteurs Public-Privé). Cela permettra l’atteinte de ces objectifs de développement durable", a dit, à son tour, Dangoté Aliko, Représentant du Secteur Privé au sein du SDGC/A.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité