IGIHE.com \BB Economie
Le gouvernement dément des "irrégularités" dans le paiement des indemnités aux militaires de l’AMISOM
Publié le 18-07-2016 - à 09:29' par IGIHE

Le paiement des indemnités aux militaires burundais déployés en Somalie dans le cadre de l’AMISOM (Mission de maintien de la paix en Somalie) "ne souffre d’aucun nuage", a rassuré le colonel Gaspard Baratuza, porte-parole du ministère burundais de la Défense Nationale et des Anciens Combattants.

Au cours d’une interview accordée vendredi à Xinhua, le colonel Baratuza a qualifié de "fausses" des rumeurs selon lesquelles le paiement des indemnités des militaires burundais déployés en Somalie dans le cadre de l’AMISOM, serait émaillé d’irrégularités, dont les autorités militaires burundaises seraient responsables.

"En effet, un récent mémorandum d’entente régissant les relations entre l’Union Africaine (UA, employeur direct de la mission) et les pays africains contributeurs de troupes pour l’AMISOM au rang desquels le Burundi, stipule bel et bien que chaque militaire perçoit par mois des indemnités plafonnées à mille vingt-huit dollars américains(1028 USD), sur lesquelles sont retirées un montant de 200 USD revenant au pays contributeur de troupes", a-t-il révélé.

L’UA, a-t-il expliqué, en tant qu’autorité de tutelle de l’AMISOM, suit de près tout le processus des opérations financières menées dans ce cadre, notamment pour s’assurer que suivant ce mémorandum, chaque militaire perçoit par mois les 828 dollars qui lui reviennent, et que 200 dollars sont versés mensuellement au pays contributeur des troupes.

"Alors, qu’on ne mente plus en disant que le gouvernement burundais effectuerait des retraits sur les indemnités de ses militaires déployés en Somalie dans le cadre de l’AMISOM, parce que les opérations financières ad hoc se font dans la clarté et en toute transparence selon les clauses du mémorandum UA-pays contributeurs de troupes", a-t-il insisté.

Selon le colonel Baratuza, les militaires burundais déployés en Somalie dans le cadre de l’AMISOM, comprennent le bien-fondé de cette part revenant à leur gouvernement, parce que les uniformes et les armes utilisés s’usent et nécessitent d’être remplacés pour améliorer leurs conditions de travail en terre somalienne.

A la question de savoir pourquoi les indemnités des militaires burundais déployés en Somalie dans le cadre de l’AMISOM sont payées en monnaie locale au lieu de les percevoir directement en devises (USD), le colonel Baratuza a indiqué que le Burundi ne fait pas l’exception en la matière.

C’est la pratique en vogue au niveau de tous les pays contributeurs des troupes, a-t-il affirmé en citant la Tanzanie, l’Ouganda et le Kenya. Les régulations nationales des pays contributeurs pour vérifier le flux et le mouvement des devises par le canal de leurs banques centrales respectives, a-t-il explicité, seraient à la base de cette pratique.

Avec French.china.org


Kwamamaza
Commentaires

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Ne vous eloignez pas du sujet de discussion; Les insultes,difamations,publicité et ségregations de tous genres ne sont pas tolerées
Si vous souhaitez suivre le cours des discussions en cours fournissez une addresse email valide.
Votre commentaire apparaitra apre`s moderation par l'équipe d' IGIHE.com
En cas de non respect d'une ou plusieurs des regles d'utilisation si dessus, le commentaire sera supprimer. Merci!