IGIHE.com \BB Economie
La question de recouvrement de prêt-bourse : La BRD sensibilise
Publié le 19-08-2016 - à 20:33' par IGIHE

La BRD (Banque Rwandaise de Développement) déclare que le recouvrement de prêt-Bourse est de l’ordre de 12 sur les 80 milliards qui ont été versés aux étudiants depuis 2007 date de début de recouvrement de ce fonds pour étudiants.

Cette BRD a, dans ses nouvelles attributions, l’octroi et le recouvrement de ce prêt-bourse.

Fred Mugisha, Directeur du département Fonds pour Education, a confié à IGIHE que seuls 13.338 sur 60.000 fonctionnaires et anciens bénéficiaires de la bourse depuis l’an 1980 sont entrain de rembourser ce prêt-bourse.

Ce remboursement se fait de plein gré par les anciens bénéficiaires. Mais c’est surtout un remboursement fait après sensibilisation et un suivi rapproché qui est fréquent. Pour les bénéficiaires de ce fonds dans la période d’avant 2015, le montant remboursé comprend les frais de scolarité versés par l’Etat en plus du pécule mensuel pour subsistance donné à l’étudiant, le tout agrandi d’intérêt de 7%.

Pour ce faire l’employeur retient 8% du salaire du fonctionnaire qui s’acquitte de cet emprunt.
Ce régime est différent pour les bénéficiaires de ce fonds après l’an 2015. Ces derniers verront une retenue 10% de leurs salaires bruts frappés de 11% d’intérêts.
Le suivi et le recouvrement de ce prêt-bourse vont être immédiats de par la loi votée du 14/9/2015 portant procédure de Prêt-bourse et bourses d’études.

La loi donne 7 jours calendrier pour la nouvelle recrue de notifier à son employeur qu’elle a bénéficié du fonds Prêt-bourse, que dans la semaine qui suit, l’employeur donne l’information à la BRD qui ouvre le compte remboursement à la recrue.

« Nous sommes entrain de collaborer avec la Fédération du Secteur Privé (PSF), avec l’ancienne Caisse d’Epargne du Rwanda actuellement RSSB, l’Office Rwandais des recettes (RRA) et le Ministère de la Fonction Publique et du Travail (Mifotra) dans l’identification des anciens bénéficiaires de Prêt-bourse », a confié Mugisha, rapportant que ceux de la diaspora « le font par le biais de nos ambassades. Ils sont nombreux à avoir la volonté de rembourser. Il y a même ceux qui téléphonent pour s’enquérir des modalités de remboursement ».

Mugisha trouve que certains bénéficiaires ne voient pas l’obligation de s’acquitter de cette dette, ils doivent être secoués. Tout autant que les employeurs devraient donner à la BRD tous les détails de leurs agents qui auront bénéficié de cet emprunt.

« A ce jour, nous avons échangé la correspondance à ce sujet avec plus de 10.000 employeurs. Seuls 550 ont répondu à nos attentes », a-t-il ajouté.
Il est prévu que l’exercice de recouvrement sera pratiqué de façon méthodique pour permettre une rotation de ce fonds afin qu’il bénéficie à plusieurs demandeurs.


Kwamamaza
Commentaires

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Ne vous eloignez pas du sujet de discussion; Les insultes,difamations,publicité et ségregations de tous genres ne sont pas tolerées
Si vous souhaitez suivre le cours des discussions en cours fournissez une addresse email valide.
Votre commentaire apparaitra apre`s moderation par l'équipe d' IGIHE.com
En cas de non respect d'une ou plusieurs des regles d'utilisation si dessus, le commentaire sera supprimer. Merci!