La Commission Parlementaire des Comptes publics convoque les mauvais gestionnaires de NEP KORA WIGIRE

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 6 octobre 2016 à 09:36
Visites :
56 2


Le programme National de Création de l’emploi KORA WIGIRE (NEP) a attiré l’attention des députés réunis au sein de la PAC (Commission Parlementaire des Comptes de l’Etat) depuis que le rapport 2014-2015 de l’OAG (Office de l’Auditeur Général) a épinglé certains ministères pour ne pas avoir géré et consommé complètement l’argent destiné aux femmes et aux jeunes rwandais en difficulté.

Ce fonds NEP de 9 milliards de francs étant conçu pour renforcer la capacité de ces jeunes gens, financer leurs projets de décollage dans le business.

Comparant devant la Commission, le Secrétaire Permanent près le Ministère de la Fonction Publique et du Travail, Samuel Mulindwa, a expliqué aux députés que la non consommation de ce fonds est due au fait qu’il a démarré en mars 2014 alors que les comptes de l’Etat se ferment au 15 mai, qu’il a donc été pratiquement impossible de mettre en exécution les activités qui étaient prévues durant l’année budgétaire.

Le comparant a également émis une autre réalité, celle de la lourdeur de la procédure de déblocage des fonds publics.

La PAC a cité le Ministère de la promotion féminine et Genre (MIGEPROF) pour ne pas avoir distribué de l’argent aux jeunes adolescentes ayant attrapé des grossesses non désirées pour qu’elles puissent se créer leurs propres businesses.

La Pac a également blâmé le Ministère de la Jeunesse et TICs pour ne pas avoir acheté des outils de travail prévus en faveur des jeunes gens ayant terminé leur formation professionnelle à Iwawa.

Il est dit qu’au 30 juin 2015 cet argent a pu être consommé dans le cadre des programmes nationaux d’assistance à la jeunesse.

Le Programme NEP KORA WIGIRE s’étend sur plusieurs ministères et autres institutions civiles dont MIGEPROF, MINICOM, MYICT, MINEDUC, MINALOC, RDB, LODA, WDA, NIRDA (Agence Nationale de Recherche et de développement industriel) , NYC (Conseil National de la Jeunesse), NWC (Conseil National des Femmes), NCPD (Conseil National des Personnes Handicapées), RCA (Rwanda Cooperative Agency), NCBS (Secrétariat National de Renforcement de capacité), BDF (Business Development Fund) et PSF coordonnées par le Ministère de la Fonction Publique et Emploi.

Ce fonds de 9.3 milliards est une aide triennale de SIDA (Agence Suédoise Internationale de Développement offerte au Gouvernement rwandaise dont le protocole a été signé le 20 novembre 2014.

Les Députés de PAC ont néanmoins apprécié les déclarations du Ministère de la Fonction Publique et du Travail pour avoir créé 203.000 emplois alors qu’il s’était promis la création de 200.000.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité