IGIHE.com \BB Economie
Kinshasa : les travailleurs de la SCTP réclament deux mois d’arriérés de salaire
Publié le 17-11-2016 - à 16:35' par igihe

Les travailleurs de la Société commerciale des transports et ports (SCTP) à Kinshasa réclament leurs salaires de septembre et octobre derniers.

Ils ont manifesté mercredi 16 novembre devant le bâtiment administratif de leur entreprise, situé sur le Boulevard du 30 juin dans la commune de la Gombe.

Le président de la délégation syndicale de la société, Déogratias Safari, a appelé les travailleurs au calme en attendant la fin des négociations entamées depuis quelques jours avec le comité de gestion.

A (re) Lire : RDC : les syndicalistes de la SCTP contre la privatisation des ports de Boma et Matadi

Il affirme que la paie de septembre a commencé le même jour où les employés ont manifesté.

« Lorsque nous négocions avec l’employeur, il faut que les agents attendent l’issue des négociations pour qu’ils puissent trouver gain de cause. Se prendre en charge sans passer par nous n’est pas bien pour eux parce que nous étions en pourparlers avec l’employeur pour qu’on termine la paie du mois de septembre. On a commencé ça ce matin avec SOFI Banque et on est en train de payer dans d’autres banques », a-t-il souligné.

Déogratias Safari dit faire pression sur la direction de la SCTP pour qu’elle paie à temps les travailleurs dont certains doivent notamment payer les loyers des habitations qu’ils louent.

La veille de la manifestation, le chef de l’Etat a inauguré dix nouvelles voitures de la Société commerciale des transports et des ports (SCPT) à la gare centrale de Kinshasa.

Ces engins, arrivés à Kinshasa depuis deux semaines, sont acquis grâce à la taxe de redevance logistique terrestre, note le président du syndicat des travailleurs. Ces voitures vont remplacer le "train express", devenu vétuste.

Avec radiookapi.net


Kwamamaza
Commentaires

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Ne vous eloignez pas du sujet de discussion; Les insultes,difamations,publicité et ségregations de tous genres ne sont pas tolerées
Si vous souhaitez suivre le cours des discussions en cours fournissez une addresse email valide.
Votre commentaire apparaitra apre`s moderation par l'équipe d' IGIHE.com
En cas de non respect d'une ou plusieurs des regles d'utilisation si dessus, le commentaire sera supprimer. Merci!