IGIHE.com \BB Economie
Détournements présumés des fonds destinés à la police à Beni : le dénonciateur en clandestinité à Kinshasa
Publié le 5-11-2016 - à 07:10' par IGIHE

Le comptable de la police nationale à Beni qui a dénoncé des cas présumés des détournements des fonds de ménages des policiers de la légion nationale d’intervention (LENI) déployés à Mbau, vit actuellement en clandestinité à Kinshasa, renseignent des sources à Beni.

Un des conseillers du vice-premier ministre chargé de l’intérieur Benoit Yulama a indiqué à Radio Okapi que toutes les dispositions ont été prises par les autorités congolaises pour que sa vie ne soit pas menacée.

« Les dispositions ont été prises par l’autorité. Il est en sécurité. Il serait difficile à ce stade que quelqu’un vienne le toucher. Nous avons besoin de la lumière. On en a connu par le passé dans l’ex-Province Orientale où on détournait la ration des militaires qui étaient au front. Et nous, nous avons l’obligation maintenant de faire cessez cela », a-t-il expliqué.

A la suite de cette dénonciation, cinq officiers supérieurs de la Police Nationale Congolaise (PNC) au Nord Kivu font l’objet d’une enquête du ministère de l’intérieur. Ils sont soupçonnés d’avoir mis en place un mécanisme pour détourner des fonds de ménages alloués mensuellement aux policiers à Beni. L’affaire avait été révélée en février 2016 par ce comptable qui vit caché à Kinshasa.

Dans plusieurs lettres adressées à la présidence, la primature et à plusieurs autorités de la République, cet ancien comptable de la PNC à Beni avait fait état d’un détournement d’environ 28 millions de Franc congolais, des fonds destinés à des ménages des policiers déployés à Beni.

A l’en croire, cet argent aurait été partagé par les officiers mis en cause dans l’enquête qu’instruit actuellement le ministère de l’intérieur.

« Présumés innocents »

Pour sa part, le porte-parole de la police nationale, le colonel Pierrot Mwanamputu a souligné que les cinq officiers de la police mis en examen dans ce dossier sont avant tout présumés innocents. Selon lui, seules les conclusions de l’enquête pourront établir ou pas leur culpabilité dans cette affaire.

Il renseigne par ailleurs que le commissaire général de la police s’active déjà pour convoquer les officiers indexés à Kinshasa conformément à l’instruction du vice-premier ministre et ministre de l’intérieur.

Les officiers mis en cause dans ce dossier sont les généraux Vital Awashango et Ngoy Sengelwa, respectivement commissaire provincial de la PNC au Nord Kivu et commissaire provincial de la PNC à l’Equateur et ancien commandant de la LENI, les colonels Safari Kazingufu et Flamand Baliwa respectivement commandant de la PNC à Beni Ville et commandant de la PNC en ville de Goma ainsi que le Major Mbala Richard, actuel commandant détachement de la LENI à Mbau.

Avec radiookapi.net


Kwamamaza
Commentaires

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Ne vous eloignez pas du sujet de discussion; Les insultes,difamations,publicité et ségregations de tous genres ne sont pas tolerées
Si vous souhaitez suivre le cours des discussions en cours fournissez une addresse email valide.
Votre commentaire apparaitra apre`s moderation par l'équipe d' IGIHE.com
En cas de non respect d'une ou plusieurs des regles d'utilisation si dessus, le commentaire sera supprimer. Merci!