IGIHE.com \BB Economie
Contrôle parlementaire : Prof. Condo Jeannine de RBC très malmenée
Publié le 27-09-2016 - à 10:36' par IGIHE

Les hauts fonctionnaires de l’Etat visés par le rapport 2014-2015 de l’OAG (Office de l’Auditeur Général) pour mauvaise gestion du patrimoine public tombent dans les rêts de la Commission Parlementaire du Patrimoine Public et des Comptes de l’Etat.

Ce lundi 26 septembre 2016, Dr Condo Jeannine, DG de RBC (Rwanda Biomedical Centre) accompagnée de son équipe dirigeante, James Kamanzi, DG ajoint et de Usta Kayitesi, Présidente du Conseil d’administration, a comparu devant la Commission pour s’expliquer sur les graves erreurs de gestion de constatées par l’OAG dans le Centre qu’elle dirige.

Les fautes constatées par l’OAG dans RBC sont en rapport avec le mode de gouvernance, de relations institutionnelles et de gestion du patrimoine.

Prenant la parole à l’occasion, Usta Kayitesi, dirigeante du CA de RBC a indiqué que RBC est né de 14 institutions de santé en 2011 le 7 mars. Elle tentait par là d’attirer la clémence des parlementaires montrant que le fait que plusieurs institutions ont été fusionnées en pleine année budgétaire, cela a eu un impact négatif à la gouvernance de la nouvelle institution RBC.
Pour les fautes relevées dans le domaine des relations institutionnelles, le DG adjoint James Kamanzi trouve qu’encore une fois, ces fautes sont dues en grande partie par le fait que le Conseil d’Administration de RBC a été nommé alors qu’il ne restait que quatre mois après la création de l’institution, le 8 novembre 2011, pour que la période transitoire finisse.

"L’institution est restée longtemps sans un dirigeant dûment nommé jusqu’en ce février 2013", a-t-il indiqué montrant que toutes les erreurs pouvaient être commises en l’absence de dirigeant attitré.
Icungamutungo

La comptabilité défectueuse du Centre
Des sommes d’argent dépensées sans pièces justificatives ?
La Direction de RBC dit qu’il y a eu un quiproquo pour avoir subi deux contrôles différents, celui de Global Fund à une période donnée, et celui de l’OAG peu de temps après. Selon la direction, on s’était dit que comme RBC avait subi un contrôle de Global Fund, les pièces présentées n’allaient pas être redemandées par l’OAG.

"Mais l’OAG prévient l’institution de sa venue 3 semaines avant. L’équipe qui fait le rapport reste dans l’institution 3 mois durant. Pourquoi ne pas lui avoir présenté ces documents ? A qui d’autre les destiniez-vous ?", a invectivé l’hon. Juvénal Nkusi, véritable bête noire des mauvais gestionnaires gouvernementaux qu’il convoque. Et cette question a laissé pantois les fonctionnaires en question. Cette PAC poursuit ces fonctionnaires pour détournement de quelque 3.652.086.795 Frw du Budget National 2014-15.

RBC a expliqué le fait que 70% de cette somme soit, 1.794.261.604 Frw ont été versés à l’Office Rwadais des Recettes sous forme de TVA des marchés publics qu’il a passés avec des sociétés commerciales internationales..

Pour justifier le mode de dépense de cette somme de quelques 3.5 milliards de francs qui n’ont pas de papiers justificatifs, RBC a eu difficile à faire comprendre au PAC comment 30% de ce montant auraient été payés en contre partie des services lui rendus par d’autres institutions publiques comme la Police Nationale qui a perçu 139.061.322 pour le transport des réchauds des volontaires auxiliaires de la santé dans tout le pays.

RBC est aussi accusé d’avoir dépensé sans pièce justificative 702.637.768 Frw au profit de MPPD ex CAMERWA (Centrale d’Achat des Médicaments au Rwanda) pour les services d’achat, de stockage et de distribution des médicaments aux partenaires de RBC.

Les dirigeants de RBC ont reconnu ces erreurs et d’autres de comptabilité. Ils ont déclaré que depuis lors elles ont été réparées. Que l’équpe de comptabilité a, depuis lors, été renforcée par de nouveaux experts.

Photos de la séance :


Kwamamaza
Commentaires

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Ne vous eloignez pas du sujet de discussion; Les insultes,difamations,publicité et ségregations de tous genres ne sont pas tolerées
Si vous souhaitez suivre le cours des discussions en cours fournissez une addresse email valide.
Votre commentaire apparaitra apre`s moderation par l'équipe d' IGIHE.com
En cas de non respect d'une ou plusieurs des regles d'utilisation si dessus, le commentaire sera supprimer. Merci!