SemaKweli réagit au billet de Billen sur le travestissement de l’artiste Corneille
Publié le 12-10-2016 - à 09:13' par SEMA KWELI

On se retracte au gré des intérêts politiques du moment. C’est ce qu’écrit un certain Semakweli qui sent, à travers les voltefaces de l’écrivain Corneille retraçant son histoire de rescapé du génocide des Tutsi de 1994, un traquenard bien tendu contre l’actuel gouvernement rwandais.

Dans sa réaction, il montre qu’au cours de plusieurs entretiens télévisés avec différents intervenants dans la presse télévisée occidentale, il n’a jamais fait des déclarations sur l’identité des tueurs de ses parents, que ce n’est que dans son récent livre qu’il se fixe sur ces criminels identifiés comme des combattants de l’ancien APR (Armée Patriotique Rwandaise) qui a arrêté le génocide perpétré contre les Tutsi entre Avril et Juillet 1994.

Son analyse sur la conspiration contre un régime rwandais conduit par l’ancien Guérilleros Paul Kagame qui commence à rayonner loin jusque dans les plates bandes françaises de l’Afrique de l’Ouest ?

« 

Mais au delà de cet écrit on ne peut pas s’ empêcher de parler du tir groupé qui trahit leurs auteurs. La DIVERSION sur le Rwanda a propos des problèmes du Burundi et du RDC mais surtout TORPILLER les ÉLECTIONS de 2017 au Rwanda.

Quel trio !!! Et quel tir groupé !!!
Le brûlot des parlementaires européens à propos de Madame Victoire Ingabire des FDU emprisonnée, la sortie intempestive de Kayumba Nyamwasa et le livre-révélation de Corneille.

Alors que le chanteur avait tout pour rassembler , lui de père tutsi et de mère Hutu, vient de rater le coche.

Et la question fondamentale est comment et pourquoi Corneille fut sauvé par Mathieu Ngirumpatse , voisin et figure centrale du MRND ? Pour se racheter ? Ou comme les réfugiés de l’hôtel Mille Colline être une monnaie d’ échange ?

Il existe une constatation presque une vérité historique dont on parle rarement : l’élimination prioritaire des tutsi qui étaient très proches et CONFIDENTS de Habyarimana par les caciques du MRND. Avaient-ils peur des secrets qu’ils pouvaient distiller ? Avaient-ils peur que l’on puisse briser l’Omerta ?

C’est dans ce cadre que l’on va assassiner en priorité l’ abbé MAHAME le confident et confesseur de Habyarimana et au passage la plupart des pères jésuites qui étaient à Kigali .

C’est dans ce cadre que l’on va assassiner très vite l’ abbé Kageyo , curé de Rambura. Non seulement confident de Kinani mais celui qui donnait de l’argent à la plupart des militaires hauts gradés originaires du Bushiru et cantonnés à Kigali et ailleurs. Au passage on va assassiner ses 2 prêtres et collègues tutsi de Rambura.

C’est dans cette même logique que l’on va assassiner le consul SHAMUKIGA qui avec confiance, se croyant intouchable, était revenu de Bujumbura alors que le génocide avait commencé !

Lui très proche du Colonel Sagatwa Élie et de ses frères et surtout de Habyarimana , en plus consul du Luxembourg se croyait inattaquable.

Et justement, c’ est à cause des confidences supposées qu’il détenait qu’il était le homme à abattre en premier lieu .

Mais l’on peut aussi imaginer l’ascendant que ces personnalités avaient pour aussi empêcher le génocide en interpellant des personnes pouvant l’arrêter.

Ils entrent aussi dans le même moule que les HUTU PATRIOTES , INTRÉPIDES comme Gafaranga, Sekomo et autres qui n’ allaient pas accepter le génocide sans que l’on passe dessus leur corps. Les interahamwe et les caciques du MRND les ont massacrés.

L’histoire le démontrera-t-il un jour que c’est dans ce cadre que le père de Corneille fut assassiné par les caciques du MRND ?

Lui Nyunguka,tutsi , tres proche de Habyarimana avait une confiance aveugle en lui comme le curé de Rambura, Kageyo. Les proches de Habyarimana le connaissaient. Pouvait-il exercer une influence sur eux ? Dès lors, il était un homme à abattre ?

Et cette thèse sera-t-elle corroborée , peut être, par les repentis du MRND ? Auront-ils le courage de le prouver ?

Pourquoi pas par des gens comme NTABAKUZE Aloys qui , vrai militaire , n’ avait rien de genocidaire mais fut entraîné par Bagosora et Nsengiyumva Anatole dans ce génocide des tutsi. Il connaissait toute la stratégie et les secrets des BASHIRU. Il est le dernier officier Ex FAR à avoir quitté Kigali.

Pourront-ils rompre un jour l’OMERTA ? Possible. Alors Corneille saura la vérité. « 

 » »


Kwamamaza
Commentaires

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Ne vous eloignez pas du sujet de discussion; Les insultes,difamations,publicité et ségregations de tous genres ne sont pas tolerées
Si vous souhaitez suivre le cours des discussions en cours fournissez une addresse email valide.
Votre commentaire apparaitra apre`s moderation par l'équipe d' IGIHE.com
En cas de non respect d'une ou plusieurs des regles d'utilisation si dessus, le commentaire sera supprimer. Merci!