MIDIMAR lance un projet visant à améliorer la qualité de vie des réfugiés au Rwanda

Redigé par
Le 20 juin 2017 à 11:52

Le Ministère de la Gestion des Catastrophes et des Réfugiés (MIDIMAR), en collaboration avec l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), a lancé un nouveau projet visant à l’intégration des réfugiés au Rwanda, dont les activites leur génèreront des revenus, ce qui par la suite améliorera leur qualite de vie.
S’exprimant lors du lancement du Projet qui s’est tenu ce lundi, le 19 Juin 2017, Mukantabana Seraphine a déclaré que le projet était destiné à fournir des plateformes par lesquelles le (...)

Le Ministère de la Gestion des Catastrophes et des Réfugiés (MIDIMAR), en collaboration avec l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), a lancé un nouveau projet visant à l’intégration des réfugiés au Rwanda, dont les activites leur génèreront des revenus, ce qui par la suite améliorera leur qualite de vie.

S’exprimant lors du lancement du Projet qui s’est tenu ce lundi, le 19 Juin 2017, Mukantabana Seraphine a déclaré que le projet était destiné à fournir des plateformes par lesquelles le bien-être des réfugiés sera amélioré.

"Nous appuierons les projets qui permettront aux réfugiés de progresser jusqu’à ce que chaque réfugié devienne autosuffisant", a-t-elle déclaré.

Le représentant du HCR au Rwanda, Azam Saber, a déclaré que le projet réduira en grande partie la nécessité de fournir des fonds extérieurs pour l’appui des services aux réfugiés.

"Nous voulons offrir des opportunités aux réfugiés pour s’engager dans des activités commerciales, payer des impôts comme tout autre Rwandais, ce qui ensuite réduira nos dépenses", a-t-il déclaré.

Actuellement, l’investissement du projet est de plus de 16 milliards de francs rwandais soit 20 millions de dollars. En grande partie, ce projet remplacera la plate-forme de soutien d’où les réfugiés recevaient des fonds mensuels pour la nourriture.

L’exécution du projet sera facilitée par des experts dans différents domaines qui les formeront à mener des activités d’auto-développement comme la couture, la réparation de chaussures, l’artisanat ou le commerce ordinaire.

La Fondation pour le développement durable (FSD), une organisation non-lucrative spécialisée dans le développement communautaire fondé sur des actifs, s’est engagée à envoyer plus de neuf millions francs rwandais soit 10 000 euros, pour soutenir ce projet qui améliorera le bien-être des réfugiés.

.

La Ministre de la Gestion des Catastrophes et des Réfugiés, Mukantabana Seraphine
La Ministre de la Gestion des Catastrophes et des Réfugiés, Mukantabana Seraphine et le représentant du HCR au Rwanda, Azam Saber lors du lancement officiel du Projet qui améliorera la qualité de vie des réfugiés hébergés au Rwanda.
Le représentant du HCR au Rwanda, Azam Saber

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité