Vincent Murekezi, présumé génocidaire en cavale au Malawi : une lente procédure d’extradition

Publié par IGIHE
Le 27 décembre 2016 à 05:33
Visites :
56 2

Le rwandais Vincent Murekezi est arrêté au Malawi et poursuivi pour crimes de génocide commis contre les Tutsi en 1994. Le bureau qui a procédé à son arrestation dit s’être déchargé de la demande d’extradition pour le Rwanda introduite par une association de Malawites dénommée "Concerned Citizens" .

Cette association avait exigé l’arrestation du Présumé génocidaire et de son extradition pour le Rwanda afin de faire face à la justice de son pays. L’affaire a été portée devant la Commission parlementaire malawite de l’Armée, la Sécurité et Affaires étrangères qui entend se réunir pour statuer sur ce point.

Concerned Citizens annonce s’être désengagé de la procédure commencée parce qu’elle croit que les informations qu’elle avait à son propos seraient erronées et motivées par la jalousie que lui vouent ses collègues commerçants.

Pourtant ke Parquet Général de la République rwandaise dit avoir émis un mandat d’arrêt international ontre lui en 2009 date où il avait été retracé au Malawi et au Zimbabwe en 2011. Il n’a été arrêté que ce 8 décembre 2016.

Chikumbutso Mtumodzi, parlant au nom de ‘Concerned Citizens’ motive son désengagement par le fait que de la liste de 95 présumés criminels établie par le TPIR-Arusha, Murekezi n’y figure pas.

D’autres arguments sont donnés par le journal Nyasa Times selon quoi on ne comprend pas pourquoi le prévenu n’a pas été arrêté en 2007 alors qu’il était venu à l’inauguration officielle de la chaussée dénommée Paul Kagame de Lilongwe, la capitale.

Bien plus, rapporte Nyasa Times, 19 présumés génocidaires qui résidaient au Malawi ont été extradés et non lui. Le journal oublie qu’il faut réunir des preuves inattaquables avant de procéder à une demande d’extradition d’un sujet donné.

"Le sieur Vincent Murekezi est poursuivi pour crimes de génocide et crimes contre l’humanité. Il est également accusé de complicité dans la conception et la commission du génocide, crimes commis à Butare-Ngoma (Sud du Pays) dans le secteur Tumba. Il dirigeait des équipes de tueurs, il supervisait et coordonnait les tueuries de Tutsi sur les barrières de son secteur. Il faisait tenir des réunions et autres. Le tribunal Gacaca de Tumba l’a jugé par contumance et a statué sur la peine contre lui de perpétuité", a dit le Procureur Général de la République Rwandaise.

Murekezi est réfugié au Malawi depuis 2003. Après des investigations d’usage, il a obtenu le permis de résidence au Malawi en 2008 et la nationalité en 2013 après avoir payé 5000$, somme qu’il a payé le 9 mars 2016.

Il est dit que Murekezi est un grand commerçant établi au Malawi. Il a été arrêté après que la Société civile du Malawi ait dénoncé un laisser-aller proche de la complicité que l’Etat Malawite a envers ce Rwandais soupçonné de participation au Génocide perpétré contre les Tutsi en 1994 et qui est un investisseur important dans cve pays-là.

Le Secrétaire Général près le Ministèrte malawite de l’Intérieur a déclaré que les investigations poussées ont déjà démarré pour établir les preuves de culpabilité de ce Rwandais.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité