L’anglo rwandaise Uwamahoro Violette libérée provisoirement

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 27 mars 2017 à 10:16
Visites :
56 2

La cour de Grande Instance de Gasabo s’est prononcée ce 27 mars sur le cas de Madame Violette Uwamahoro et de son complice le sergent de Police Jean Pierre Shumbusho ; tous deux accusés de trahir la nation rwandaise et de vouloir du mal au pays.

La cour a décidé que la dame Violette soit élargie et qu’elle plaide en liberté tandis que Jean Pierre Shumbusho devra rester en prison préventivement en prison pour trente jours pendant l’instruction complète du dossier d’accusation.

Il est dit que les deux complices sont des cousins, que les crimes dont ils sont tous les deux accusés ont été commis au cours de leur communication sur whatsap, Uwamahoro étant en Grande Btagne et Shumbusho servant dans l’Unité d’intervention de la Police nationale rwandaise à Kigali, Interforce.

Alors que la dame Uwamahoro a toujours nié les fait, Shumbusho a voulu être coopératif et a avoué ses crimes. Ce dernier, emn personne, a accusé sa cousine de lui avoir suggéré de s’exiler et rejoindre un camp d’entraînement en Uganda pour se préparer à attaquer le Rwanda.

La défense de la dame est claire : Mme Uwamahoro n’est ni militaire, ni policier ni politicien. Par conséquent, il n’est pas question de crime de trahison qu’elle aurait commis, d’autant lus qu’il n’y a pas de secrets d’Etat à divulguer.

Shumbusho, quand bien mpme lui il écope de 30 jours de prison préventiive, persiste et signe. La dame, sa cousine, l’a toujours aiguillonner à quitter les rangs de police,"cette corvé du régime des Tutsi", de la rejoindre en GB où elle lui a toujours promis de faire de grandes études.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité