Enfants de rue brûlés vifs par des veilleurs : la Police enquête

Redigé par Ndj
Le 29 avril 2017 à 08:18

Ce vendredi matin, trois enfants de la rue dormant dans l’un des égoût du Centre-ville ont été agressés par des gens qui ont répendu de l’essence sur eux et y ont mis le feu. Deux d’entre eux en sont morts. Le rescapé est dans un état critique dans la salle de soins intensifs du Centre Hospitalo universitaire de Kigali.
La Police Nationale annonce que les premières données de l’enquête montrent que ce crime d’une sauvagerie au delà de toute raison humaine montrent qu’il est l’oeuvre de trois veilleurs (...)

Ce vendredi matin, trois enfants de la rue dormant dans l’un des égoût du Centre-ville ont été agressés par des gens qui ont répendu de l’essence sur eux et y ont mis le feu. Deux d’entre eux en sont morts. Le rescapé est dans un état critique dans la salle de soins intensifs du Centre Hospitalo universitaire de Kigali.

La Police Nationale annonce que les premières données de l’enquête montrent que ce crime d’une sauvagerie au delà de toute raison humaine montrent qu’il est l’oeuvre de trois veilleurs des environs, qu’ils seraient activement recherchés.

Pour témoigner la solidarité avec ces enfants de la rue, La Secrétaire Permanente près le Ministère de la Santé, Mme Nadine Gatsinzi, le Maire de la Ville, M. Pascal Nyamurinda et le Porte parole de la Police, Théos Badege, se sont rendus au chevêt de l’enfant rescapé de ce macabre massacre.

Ce crime odieux montre encore une fois les sentiments cruels, sauvages comme ceux exhibés en 1994 que les Rwandais ont du mal à dépasser. Cela montre que les pouvoirs publics devraient arrêter des stratégies fermes de réhumanisation des Rwandais. Pour ce faire, il n’y a pas de meilleurs centres de thérapeutiques que les Maisons de théâtre et de cinéma encore inexistants dans tout le pays.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité