Urgent

Des familles burundaises se réfugient en Tanzanie à cause de la famine

Publié par Olga Ishimwe
Le 10 mars 2017 à 11:51
Visites :
56 2

La famine qui sévit dans certaines localités de la province Cankuzo (est du Burundi) pousse les gens à se réfugier en Tanzanie, à la recherche des vivres.

D’après une dépêche de l’Agence Burundaise de Presse (ABP) parvenue à ARI, la seule commune de Cankuzo a connu vendredi le 3 mars 2017 un départ de huit familles de 28 personnes originaires des collines Kavumu et Murehe de la zone Minyare.

L’administration de Cankuzo indique que trois familles sont parties laissant derrière elles leurs trois petits enfants pour des raisons non encore élucidées.

Le départ en Tanzanie de certaines familles s’observe surtout sur les collines qui ont été fortement touchées par les changements climatiques caractérisés par la sécheresse qui a desséché toutes les cultures plantées pendant la saison culturale A 2017.

La situation se présente ainsi au moment où 17 personnes originaires de la colline Mwiruzi en commune Mishiha se sont présentées lundi le 27 février dernier au chef-lieu de la province Cankuzo où elles ont fait un sit-in à cause de la famine.

Ces personnes, qui étaient composées de sept hommes, six femmes et quatre enfants dont un malade de kwashiorkor, ont fait savoir que l’identification des vulnérables victimes des changements climatiques aurait été sélective, d’où la distribution d’une aide alimentaire qui était octroyée par le ministère des Droits de la personne humaine, des Affaires sociales et du Genre a été sélective.

Elles ont également affirmé que 30 familles originaires de cette même colline, qui sont parties en Tanzanie au début du mois de février dernier, ont été accueillies dans les camps des réfugiés de Nduta, Nyarugusi et Mutenderi.

Par contre, une famille de quatre personnes originaires de la colline Rutsindu en commune Mishiha s’est rapatriée dimanche le 5 mars 2017, selon les sources administratives.

Face à cette situation, le Programme alimentaire mondial(PAM) a commencé à réagir. Il a distribué, lundi le 6 mars 2017, des vivres composés de haricot et de grains de maïs en commune Kigamba où 3.234 ménages ont été servis, d’après la source administrative de cette commune.

Avec rnanews.fr


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité