AMISOM ou MINUSMA : le Burundi est sommé de choisir

Publié par Arsène Mirango
Le 5 août 2013 à 09:50
Visites :
56 2

Le prochain envoi des troupes burundaises au Mali aurait inquiété tant que ça les Etats Unis d’Amérique ? La récente visite du commandant de l’AFRICOM (United States Africa Command), le Général David Rodriguez aurait été décidée aux Etats Unis suite à l’engagement des autorités burundaises d’envoyer les troupes au Mali dans le cadre de la MINUSMA(Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation du Mali).

Le message du Général américain aurait été clair. Les Etats Unis veulent savoir la priorité du Burundi face aux deux missions : l’AMISOM (Mission de l’Union Africaine en Somalie) ou la MINUSMA. Principal partenaire du Burundi au niveau de l’AMISOM, pour tout ce qui est formation des troupes burundaises et la logistique, les Etats Unis ne veulent pas entendre parler de la MINUSMA, dont la France est le principal partenaire. Une question sensible au moment où le Burundi espérait tirer le plus grand profit de cette nouvelle opportunité qui se présente, vu les problèmes de finances que traverse le pays.

Les autorités burundaises auraient fait preuve de prudence pour ne pas s’attirer les foudres de la première puissance mondiale envers qui elles comptent le soutien pour briguer le poste de commandement de l’AMISOM, qui a déjà suscité pas mal d’appétits surtout de la part du Kenya. L’AMISOM est la mission prioritaire pour le Burundi, aurait expliqué le secrétaire permanent au ministère de la défense nationale, le Lieutenant Général Silas Ntigurigwa. Celui-ci est pressenti comme le nouveau patron de l’AMISOM bien que le Kenya semble décidé à tout entreprendre pour s’emparer de ce poste.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité