Zimbabwe : malgré sa maladie, Morgan Tsvangirai n’entend pas démissionner

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 1er juillet 2016 à 04:00
Visites :
56 2

Cette semaine, Morgan Tsvangirai, chef du principal parti d’opposition, le Mouvement pour un changement démocratique (MDC-T), a révélé qu’il souffrait d’un cancer du côlon et qu’il avait entamé une chimiothérapie. Celui qui représente la principale opposition au président Robert Mugabe n’a cependant pas l’intention d’abandonner son poste. Mais cette nouvelle ouvre toutefois le débat sur sa possible succession.

Morgan Tsvangirai n’a pas l’intention de démissionner. Dans un communiqué cette semaine, il a annoncé sa maladie, ajoutant qu’il allait se battre. Mais à deux ans des élections présidentielles, la nouvelle suscite des inquiétudes au sein de son mouvement.

Morgan Tsvangirai est leader du principal parti d’opposition depuis 15 ans. Il a souvent été critiqué pour ses choix. Et ses problèmes de santé pourraient déclencher une lutte de succession.

Pour l’analyste politique, Eldred Masunugure, de hauts cadres comme Douglas Mwonzora ou Nelson Chamisa pourraient saisir l’opportunité pour se positionner. L’analyste Pedzisai Ruhanya estime au contraire qu’il n’y a pas d’alternative crédible au sein du parti, tous les poids lourds ayant déjà quitté le mouvement. Tsvangirai ne pourra toutefois pas éternellement repousser le débat sur sa succession, ajoute l’analyste Piers Pigou.

La santé du leader de l’opposition va-t-elle affaiblir davantage un mouvement qui n’a cessé de se diviser ou au contraire, susciter la sympathie des militants et rassembler ?

En tout cas, tous soulignent le courage de Morgan Tsvangirai qui a fait preuve de transparence et de maturité politique en révélant son état de santé.

RFI


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité