Urgent

Rencontre avec le musicien "Harvard", l’artiste à ne pas manquer !

Redigé par Olga
Le 10 mars 2017 à 11:45

De nos jours, la carrière musicale est un secteur qui très sollicité par les jeunes artistes désireux de se faire un nom. Chaque musicien qui s’y lance a ses craintes, ses rêves, ses motivations et aspirations. Dans une interview exclusive avec le chanteur Manizabayo Innocent alias "Harvard", ce dernier nous fait découvrir le monde son itinéraire de la musique.
IGIHE : Décrivez-nous l’artiste “Harvard”
Harvard : Je m’appelle Manizabayo Innocent. "Harvard" est mon surnom d’artiste. Je vis dans le (...)

De nos jours, la carrière musicale est un secteur qui très sollicité par les jeunes artistes désireux de se faire un nom. Chaque musicien qui s’y lance a ses craintes, ses rêves, ses motivations et aspirations. Dans une interview exclusive avec le chanteur Manizabayo Innocent alias "Harvard", ce dernier nous fait découvrir le monde son itinéraire de la musique.

Le musicien Manizabayo Innocent, aussi connu comme "Harvard"

IGIHE : Décrivez-nous l’artiste “Harvard”

Harvard : Je m’appelle Manizabayo Innocent. "Harvard" est mon surnom d’artiste. Je vis dans le district de Gasabo et J’ai vingt ans. J’ai commencé à chanter dès l’âge de 12 ans et ça a été un vrai coup de foudre. Maintenant, je suis un musicien du style Rap & Rnb et j’ai déjà produit trois chansons dont " Ntakitagira Iherezo" (Tout a une fin), "Isabella" qui a été interprêté en collaboration avec Amag The black et Gisa Cyinganzo, et aussi " Bivuge " (dis-le).

IGIHE : Pourquoi "Harvard" comme surnom d’artiste ?

Harvard :Mon ancien professeur d’école m’a surnomé ainsi du temps où je fréquentais encore l’école. Il ésperait que j’allais poursuivre mes études universitaires à l’université de Harvard. Alors pour moi, c’est plus qu’un surnom d’artiste, ça répresente un rêve que j’éspère pouvoir réaliser.

IGIHE : Quand avez-vous découvert votre talent ?

Harvard : J’ai découvert mon talent à l’âge de 12 ans,après avoir écrit ma première chanson "Ntakitagira Iherezo".

IGIHE : Qu’est-ce qui vous a motivé pour devenir musicien ?

Harvard : J’ai perdu mes parents à l’âge de 5 ans, et en grandissant, j’ai vu comment les orphelins de mon quartier déviaient dans l’alcoolisme, la délinquance, et la violence. Pour ne pas suivre cette voie, je me suis engagé dans la musique.

IGIHE : Quel est votre rêve dans la poursuite de votre carrière d’artiste ?

Harvard  : Je rêve de devenir un musicien renommé et aussi de pouvoir être la fierté de mon pays. Je précise que ce n’est pas un rêve seulement. Je prévoit ceci dans les années à venir.

IGIHE : Quel message laisseriez-vous aux jeunes en général ?

Harvard : Le message que j’aimerais laisser aux Rwandais, spécialement aux orphelins en général, c’est qu’ils ne perdent pas leur foi ni leur confiance. Seul le travail et ces qualités ouvrent toutes sortes de portes et d’opportunités.

Son dernier Oeuvre ; "Bivuge" (dis-le)

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité